Nord

Distribution

Un premier semestre mitigé pour Auchan Retail

Par Elodie Soury-Lavergne, le 04 septembre 2017

À l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, Auchan Holding a fait un point sur le plan de transformation engagé par Auchan Retail il y a un an, et qui soit s’achever en 2019. Si un quart est d’ores et déjà accompli, cela ne se traduit pas pour le moment en termes de chiffre d’affaires.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Ce lundi 4 septembre, Auchan Holding a présenté ses résultats semestriels, clos au 30 juin 2017. Le groupe, qui rassemble trois sociétés (Immochan, Oney et Auchan Retail), a réalisé sur cette période un chiffre d’affaires de 26,5 milliards d’euros, avec 345.396 salariés, soit une progression de + 1,2 % à change courant. Le résultat net est quant à lui de 145 millions d’euros, soit une hausse de + 23,2 %, liée notamment à la cession d’Alinéa.

Point sur la réorganisation des magasins

Navire amiral du groupe, Auchan Retail (3.519 magasins physiques dans le monde) a entamé il y a un an un vaste plan de réorganisation dont le maître mot est de se réinventer, afin de dynamiser la croissance. Au programme : d’importants investissements dans le digital, la logistique, la convergence des différents back office, etc., mais aussi la convergence des enseignes vers une marque unique. Si l’avancement à la fin de ce premier semestre est de 25 %, cette réorganisation pèse pour le moment sur les résultats de l’entreprise. « Les résultats du 1er semestre d’Auchan Retail, et notamment son chiffre d’affaires, ne sont pas au niveau de nos attentes », a commenté Wilhelm Hubner, directeur général d’Auchan Retail. Ils sont principalement impactés par la France, l’Italie et la Russie ». Et d’expliquer : « Quand on attaque une transformation pareille, les équipes sont forcément moins mobilisées sur la partie commerciale et cela a des conséquences sur le chiffre d’affaires ». Auchan Retail a réalisé sur ce premier semestre un chiffre d’affaires de 25,37 milliards d’euros (dont 67 % à l’international) soit une hausse de +2,1 % à change courant, mais de seulement + 0,1 % à change constant. Des résultats mitigés que Wilhelm Hubner relativise : « Tout reste à faire car le deuxième semestre est historiquement très fort chez Auchan. Le premier semestre représente en moyenne 40 % de l’Ebitda de l’année et 20 % du résultat de l’année ». En 2016, près de 70 % du résultat net avait ainsi été réalisé au cours du second semestre.

La France en berne

En France, son pays historique, Auchan Retail a enregistré sur ce premier semestre une baisse de -1,8 % de son chiffre d’affaires, soit 8,5 milliards d’euros, le format hypermarché continuant à perdre de la vitesse. « On ne fera pas notre objectif en France cette année », anticipe déjà Wilhlem Hubner, qui précise que la France est sans aucun doute le pays où la réorganisation est la plus difficile à mener. Le groupe a déjà annoncé que le plan d’investissements pour la transformation de l’enseigne dans l’Hexagone serait d’1,3 milliard d’euros ces trois prochaines années : « La France reste le pays où nous investissons le plus et j’estime que c’est suffisant pour ce que nous avons à faire », commente le dirigeant.

Une direction confiante

Le ralentissement d’Auchan Retail dans ces trois pays est toutefois contrebalancé par les performances de l’entreprise en Chine (+ 0,8 %) et en Europe de l’Est (+ 11,1 %). Et les investissements du groupe s’équilibrent d’ailleurs en conséquences sur ce premier semestre : « La France représente 30 % des investissements et l’Asie, 23 % ». Si les premiers résultats du plan de transformation sont attendus vers 2018-2019, l’enseigne affirme déjà ressentir les conséquences de la convergence des magasins vers une marque unique, par pays. « Nous sommes satisfaits de l’impact de la marque unique sur le chiffre d’affaires et nous allons donc accélérer la bascule des magasins de proximité dès ce deuxième semestre », indique le dirigeant. Pour le moment, une dizaine de Simply Market ont basculé en France en MyAuchan et dans le monde, où le groupe compte 2.500 magasins de proximité, 53 ont eux aussi basculé vers une marque unique. Auchan retail annonce que la totalité des 247 supermarchés français auront quant à eux basculé d’ici à fin juin 2018.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises