Somme

Industrie

Thirard innove avec une poignée de porte qui s’ouvre avec le pied

Par Elodie Soury-Lavergne, le 23 juillet 2020

L’entreprise familiale et centenaire Thirard, basée à Fressenneville dans la Somme, innove en lançant la commercialisation d’une poignée de porte qui s’ouvre avec le pied. Une première série de 5 000 serrures a été produite pour ce démarrage, avant une montée en puissance progressive. En pleine crise sanitaire, ce produit semble promis à un bel avenir.

Poignée de porte qui s'ouvre avec le pied fabriquée par Thirard dans la Somme.
L'industriel Thirard, dans la Somme, lance une poignée de porte qui s'ouvre avec le pied. — Photo : Thirard

L’entreprise centenaire et familiale Thirard (CA : 53 M€, 300 salariés), née en 1920 et basée à Fressenneville (Somme), lance la commercialisation d’une poignée de porte qui s’ouvre avec le pied. Présidée par Barnabé Chivot, Thirard fabrique des systèmes de fermeture pour portes et fenêtres ( cadenas, serrures, verrous, cylindres, poignées, etc).

Une opportunité pendant la crise sanitaire

L’opportunité s’est présentée en mai, en pleine crise sanitaire. « Un designer externe a conçu cette poignée qui s’ouvre avec le pied, raconte Henri Barré, directeur marketing chez Thirard. Elle était initialement destinée aux personnes handicapées mais, avec la crise du coronavirus, elle peut être utile à un public plus large ». Si ce type de produit existe déjà sur le marché, cette poignée « se différencie par son prix abordable et par son esthétique plus soignée que celle des produits concurrents », assure le dirigeant. Elle s’adapte par ailleurs à tous les types de portes que l'on trouve en France. Une gamme est en cours de développement pour l’export et devrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

Une première série de 5 000 poignées

Thirard assure l’usinage et la distribution exclusive de cette nouvelle poignée de porte, dans tous ses réseaux habituels de distribution en BtoB et BtoC : la distribution spécialisée sur le territoire national (75 % des ventes), l’industrie, l’export et le luxe. Les cibles prioritaires sont toutefois les hôpitaux, administrations, bureaux, lieux recevant du public, etc. Thirard travaille habituellement de la petite série jusqu’à la production de masse. Une série de 5 000 poignées de porte a été fabriquée pour cette première phase de commercialisation. « La montée en puissance sera progressive selon la demande », indique Henri Barré. En attendant, Thirard continue d’innover en travaillant sur des produits connectés, même si « la mécanique a encore de beaux jours devant elle », assure-t-il.

Poignée de porte qui s'ouvre avec le pied fabriquée par Thirard dans la Somme.
L'industriel Thirard, dans la Somme, lance une poignée de porte qui s'ouvre avec le pied. — Photo : Thirard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail