Réseaux

Sowo : Un club qui se mobilise pour l'entrepreneuriat social

Par Élodie Soury-Lavergne, le 19 septembre 2016

Né en 2014, le club Sowo réunit des dirigeants d'entreprises sociales qui repensent leur modèle économique dans un contexte de réduction de la dépense publique.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Directeur général de l'entreprise sociale la Sauvegarde du Nord (budget annuel : 76 millions d'euros, 1.500 salariés) depuis 2010, Christophe Itier est également président du club Sowo, basé à Lille. Fondé en octobre 2014, celui-ci réunit des dirigeants régionaux d'entreprises sociales. L'objectif ? Le partage de bonnes pratiques, notamment autour d'un enjeu commun à toutes ces entreprises : celui de l'adaptation de leur modèle économique dans un contexte de réduction de la dépense publique. « Ce qui nous intéresse, c'est de réunir des dirigeants qui revendiquent le fait que, bien que nous fassions du social, nous avons aujourd'hui des enjeux similaires à ceux d'une entreprise classique », explique Christophe Itier.




Un nouveau modèle économique

Ainsi, entre réunions mensuelles sur une actualité (complémentaire santé, fonds européens, gestion du patrimoine, mécénat etc.), des matinées thématiques, des afterworks, la trentaine de dirigeants qui composent le club Sowo travaillent à « rendre ce secteur plus lisible et attractif », note le président, et revisite le modèle économique des entreprises sociales. « Nous ne sommes pas le problème mais la solution. Ce discours sur l'entreprise sociale était décrié il y a 10 ans mais aujourd'hui, on y revient à cause du contexte économique », déclare Christophe Itier. Ce nouveau modèle sera par exemple composé de partenariats publics/privés. La Sauvegarde du Nord (lutte contre les exclusions, la protection de l'enfance, le handicap, l'addictologie et la santé) a dans cette optique travaillé avec ID Group : « Ils ont la compétence sur les crèches et nous sur le médico-social. Nous avons eu l'idée d'associer nos compétences aux leurs pour faire un réseau de crèches avec prévention des troubles de l'attachement », explique le président de Sowo. Un autre partenariat de ce type doit voir le jour début 2017, avec un bailleur social cette fois. « Nous allons faire une expérience sur deux tours de 80 logements, autour de services évolutifs dédiés à l'accompagnement de la personne âgée. Nous voulons aussi mettre des pharmacies dans la boucle et rendre leur environnement plus intelligent en intégrant des choses comme de l'analyse de données métaboliques », annonce déjà Christophe Itier.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.