Lille

Sport

Coronavirus : Decathlon confirme des tests sur ses masques de plongée mais appelle à la prudence

Par Jeanne Magnien, le 25 mars 2020

Le groupe nordiste de distribution de produits pour le sport Decathlon alerte sur les images partagées sur les réseaux sociaux montrant des masques détournés à des fins médicales. Leur utilité contre le coronavirus Covid-19 est à l'étude, prévient l'entreprise, mais pas encore avérée.

Lancé il y a quelques années par Decathlon, le masque Easybreath englobe complètement le visage, et offre une prise d'air déportée.
Decathlon confirme être en lien avec plusieurs unités de recherche qui tentent de trouver une application médicale à son masque Easybreath, dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Mais selon le groupe nordiste, aucun test n'a été concluant pour le moment. — Photo : DR

Depuis quelques jours, les masques Easybreath vendus par Decathlon, sont au cœur de nombreux partages sur les réseaux sociaux. Ces masques au design innovant, lancés il y a quelques années, sont destinés à la découverte des fonds marins par des « snorkeleurs » amateurs, qui peuvent respirer librement juste sous la surface de l’eau grâce à un embout intégré, faisant office de tuba. Cette prise d’air déportée, la grande couvrance du masque qui englobe tout le visage, et un système anti-buée, ont donné lieu à des détournements dès le début de la crise épidémique, d’abord sur un ton humoristique. A pu ainsi circuler sur les réseaux sociaux un cliché montrant une personne portant ce masque en guise de protection dans les rues de Milan, par exemple.

Des détournements à des fins médicales ?

Mais depuis quelques jours, des images circulent sur les réseaux, montrant aussi des soignants les portant pour se protéger sur leur lieu de travail. Tandis que d’autres prouveraient qu’en Italie, des valves imprimées en 3D ont permis de les adapter à des respirateurs, pour pallier le manque d’équipements dans les hôpitaux.

Decathlon appelle à la prudence

Or pour le moment, aucun de ces détournements n’a prouvé son efficacité sur un plan médical, alerte Decathlon. Des adaptations ou transformations de l’objet sont bien étudiées en divers endroits, mais « à ce jour nous n’avons pas eu de validation sur le fait que des solutions fonctionnaient réellement et étaient utilisées par des médecins », prévient la communication de Decathlon sur son fil Twitter. Tout en soulignant son manque de compétences médicales, l’entreprise nordiste confirme être en lien avec des « centres de recherche, des hôpitaux, des universités, etc. dans plusieurs pays », et leur fournir toutes les données techniques en sa possession, dans l’espoir de voir une solution aboutir. En attendant une communication officielle en ce sens, l’équipementier sportif appelle tout un chacun à la prudence dans le partage d’informations sur les réseaux.

Lancé il y a quelques années par Decathlon, le masque Easybreath englobe complètement le visage, et offre une prise d'air déportée.
Decathlon confirme être en lien avec plusieurs unités de recherche qui tentent de trouver une application médicale à son masque Easybreath, dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Mais selon le groupe nordiste, aucun test n'a été concluant pour le moment. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail