Toulouse : Sigfox lève 10 millions d’euros pour déployer son réseau bas débit

Par Aline Gandy, le 05 septembre 2012

Ludovic Le Moan, dirigeant de Sigfox, opérateur cellulaire bas débit, achève une levée de fonds de 10 millions d'euros auprès de ses partenaires financiers historiques (Elaia Partners, Partech Ventures International, iXO Private Equity) et Intel Capital.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

La société toulousaine Sigfox, dirigée par Ludovic Le Moan (également fondateur d’Anyware Technologies et Goojet), finalise une levée de fonds de 10 millions d’euros. Un tour de table auquel ont contribué ses partenaires financiers historiques (Elaia Partners, Partech Ventures International, iXO Private Equity) ainsi qu’Intel Capital, la division d’Intel en charge des investissements stratégiques et des fusions-acquisitions. 

Déploiement du réseau à grande échelle
Propriétaire d’une technologie radio dite UNB (Ultra Narrow Band), Sigfox avait annoncé, en juin dernier, l’ouverture de son propre réseau cellulaire, dédié aux communications entre objets, ne nécessitant pas un haut débit mais une parfaite fiabilité et un faible coût. Pour déployer ce réseau à grande échelle, la PME doit maintenant installer de nouvelles antennes (l’ensemble de la France devrait être couvert d’ici à la fin de cette année), mais aussi collaborer avec des industriels, fabricants de semi-conducteurs.  « C’est dans cette optique et celle de notre développement à l’export que l’entrée d’Intel au capital de Sigfox prend tout son sens », juge le P-dg. 

Inauguration officielle du siège de l’association TIC Valley
Hasard ou non du calendrier, cette ouverture de capital intervient quelques jours avant l’inauguration officielle du siège de l’association TIC Valley, dont Ludovic Le Moan est le pivot. C’est en effet le 27 septembre que le bâtiment E-Volution ouvrira ses portes au cœur de Labège Innopole. Treize entreprises du secteur des TIC doivent s’installer dans 4.500 m² de bureaux, conçus pour favoriser l’innovation. Parmi les spécificités d’E-Volution : un « Camping » dédié à l’accompagnement de start-up innovantes. Parmi la quarantaine de porteurs de projet qui ont candidaté cet été, entre cinq et dix intégreront, début octobre, la première session pour une durée de six mois.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture