Rouen

Numérique

Axelle Lemaire : "Valoriser le savoir-faire des start-up pour qu'elles trouvent des investisseurs"

Par G.D., le 01 octobre 2015

La secrétaire d'Etat en charge du numérique, Axelle Lemaire, était à Rouen jeudi 1er octobre pour saluer "l'effort collectif" concrétisé par le dossier commun entre Rouen, Caen et le Havre labellisé French Tech au début de l'été.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

En visite à Rouen sur le site de la pépinière Seine Innopolis, "bâtiment totem" de Normandy French Tech, la secrétaire d'Etat en charge du numérique Axelle Lemaire a rappelé l'essence même du label French Tech qui "sert à valoriser le savoir-faire des start-up pour quelles trouvent des investisseurs". "Dans un contexte de guerre des talents, il faut être capable de les attirer chez nous", explique Axelle Lemaire qui souligne que "désormais la France est sur la carte des pays innovants".

Un "effort collectif" payant

Côté normand, la secrétaire d'Etat à souligné "l'effort collectif" qui a permis la labellisation du dossier commun entre Rouen, Caen et Le Havre au début de l'été. Un dossier 100% rouennais à l'origine, retoqué une première fois par le ministère au moment de la première vague de labellisations; puis devenu Normand avec le succès que l'on sait. Un parfait exemple "de pivot", un concept cher aux start-up explique Axelle Lemaire, "ce moment où l'on part sur une bonne idée mais avec une mauvaise exécution..."

Une gouvernance partagée?

La ministre qui a exhorté les collectivités à l'origine du dossier normand à ne pas trop "bureaucratiser" le projet Normandy French Tech. "Il doit être porté par les entreprises dans le cadre d'une gouvernance partagée".

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises