Bretagne

Attractivité

Interview « Stop aux préjugés sur l'attractivité du Centre-Ouest Bretagne ! »

Entretien avec Jean-Luc Gilot, président de l’Association Investir en Cœur de Bretagne

Propos recueillis par Julien Uguet - 20 décembre 2018

Président de l’Association Investir en Cœur de Bretagne, Jean-Luc Gilot, patron des entreprises Gilot électricité et Matavicol 22 à Rostrenen (Côtes-d'Armor), s’insurge contre les préjugés sur l’attractivité de son territoire. Chiffres à l’appui, il entend tordre le cou aux idées reçues.

Jean-Luc Gilot, président de l'AICB à Rostrenen.
Jean-Luc Gilot, président de l'AICB à Rostrenen. — Photo : @JulienUguet

Le Journal des Entreprises : Pouvez-vous rappeler comment a été fondée, en 2015, l’Association Investir en Cœur de Bretagne (AICB) ?

Jean-Luc Gilot : Tout est né d’une colère froide, après l’annonce de la fermeture de la base logistique du groupement des Mousquetaires à l’horizon 2018. Je me souviendrai toujours de la brutalité de cette décision inattendue. Plus de 200 emplois étaient en jeu. Moins de trois jours après cette annonce, j’ai mobilisé deux autres patrons locaux, Tony Madic et Jérôme Lejart, afin de monter une initiative constructive et offensive. On ne pouvait pas rester les bras croisés. L’objectif était clair : aller chercher des porteurs de projets qui, par leur activité, éviteront que la base ne devienne une énième friche et contribueront également à la création de 200 nouveaux emplois à Rostrenen et dans ses environs.

Ce chiffre est largement dépassé…

J-.L.G : Par son implication, l’AICB a permis, directement ou indirectement, la création de plus de 250 emplois en CDI depuis 2015. La reprise de la base logistique Intermarché par Distrivert en octobre 2018 avec 78 emplois, l’implantation de la plateforme logistique Breizh PR avec 49 emplois et le développement des entreprises locales, sont autant de marques du dynamisme entrepreneurial de la Communauté de Communes du Kreiz-Breizh.

Avec deux objectifs atteints, la dynamique va-t-elle se poursuivre en 2019 ?

J-.L.G : L’AICB poursuivra ses actions en 2019 afin de faciliter l’implantation et le développement d’activités sur le secteur de Rostrenen et plus largement de la CCKB. Cette dynamique est le fruit d’une collaboration inédite entre des acteurs économiques et politiques locaux. Certes, notre territoire, comme tant d’autres, connaît des difficultés liées à son hyper-ruralité, mais nous nous défendons d’être réduits à un environnement socio-économique en difficulté à l’avenir incertain, alors même qu’un tissu d’acteurs économiques, politiques, associatifs, culturels, sportifs et touristiques se bat au jour le jour pour faire vivre le territoire !

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture