Auvergne Rhône-Alpes

Investissement

Les investissements qui marqueront 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes

Par Pierre Lelièvre, le 08 janvier 2021

L’année 2019 avait été exceptionnelle sur le plan des investissements avec plus d’un milliard d’euros d’investissements annoncés par les entreprises régionales. 2020 est plus contrastée sur le plan des engagements financiers et des projets d’envergure en raison de la crise sanitaire et économique qui a chamboulé l’économie française. Malgré tout, des projets d’investissement majeurs ont été engagé en 2020 par les acteurs économiques du territoire. État des lieux. 

Sanofi annonce un investissement global de 610 millions d’euros pour créer un nouveau centre de recherche dédié aux vaccins à Marcy-l’Étoile, ainsi qu’un nouveau site de production innovant à Neuville-sur-Saône (Rhône).
Sanofi annonce un investissement global de 610 millions d’euros pour créer un nouveau centre de recherche dédié aux vaccins à Marcy-l’Étoile, ainsi qu’un nouveau site de production innovant à Neuville-sur-Saône (Rhône). — Photo : Sanofi Pasteur - Norbert Domy

Santé

Sanofi injecte 610 millions d’euros dans le Rhône

Unité de remplissage de flacons chez Sanofi
Unité de remplissage de flacons chez Sanofi - Photo : Randy Monceaux

À l’occasion de la visite du président de la République sur le site Sanofi-Pasteur de Marcy-l’Étoile (Rhône) le 16 juin, le géant français de la pharmacie et des vaccins Sanofi (25 000 salariés en France dont 7 200 en Auvergne Rhône-Alpes) a annoncé un investissement global de 610 millions d’euros pour créer un nouveau centre de recherche dédié aux vaccins à Marcy-l’Étoile, ainsi qu’un nouveau site de production innovant à Neuville-sur-Saône (Rhône). 

Dans le détail, Sanofi annonce vouloir créer un nouveau site industriel baptisé « Evolutive Vaccine Facility » à Neuville-sur-Saône pour 490 millions d’euros. 200 nouveaux emplois devraient y être créés à terme. Ce site innovant permettra à Sanofi-Pasteur, la filiale du groupe dédiée à la production de vaccins (16 000 salariés dans le monde), de produire trois à quatre vaccins simultanément contre un seul sur les sites habituels. « L’Evolutive Vaccine Facility est une usine d’un nouveau type conçue autour d’une unité centrale hébergeant plusieurs modules de production totalement digitalisés », précise l’entreprise. L’objectif de ce nouvel espace devrait permettre de sécuriser l’approvisionnement en vaccins pour la France et l’Europe. 

Concernant l'établissement de Marcy-l’Étoile, où Sanofi-Pasteur possède déjà un laboratoire, le groupe engage 120 millions d’euros supplémentaires afin de construire un nouveau centre R&D destiné à la mise au point des futurs vaccins. « Ce complexe ultramoderne et digital abritera des laboratoires de biosécurité de niveau de confinement 3 afin de développer des vaccins contre les maladies émergentes et les risques pandémiques », fait savoir l’entreprise. 

Le suisse Carbogen Amcis investit plus de 45 millions d'euros dans une usine à Riom 

L’entreprise suisse Carbogen Amcis qui développe des procédés chimiques pour l’industrie pharmaceutique, va investir plus de 45 millions d’euros dans une nouvelle usine de 9 500 m² à côté de Riom (Puy-de-Dôme). Les travaux débuteront en janvier 2021 pour une livraison attendue en 2023. L’unité de production sera dédiée à la fabrication de produits injectables et sera installée à côté d’un site déjà détenu par l’entreprise depuis 2012. Plus de 60 nouveaux emplois seront créés et viendront s’ajouter à la quarantaine déjà présente. 

Bausch & Lomb engage 30 millions d’euros à Aubenas pour doubler sa production 

Le laboratoire américain Bausch & Lomb, spécialisé dans l’ophtalmologie médicale et l’optique, injecte près de 30 millions d’euros sur son site ardéchois d’Aubenas pour les trois prochaines années. Un chantier qui vise à doubler les capacités de production du laboratoire Bausch & Lomb-Chauvin. Deux nouveaux bâtiments d’une surface totale de 3 500 m² sont prévus pour accueillir de nouvelles lignes de production de doses de collyres. 

Biose Industrie agrandit son site de production d’Aurillac 

Le façonnier pharmaceutique spécialisée dans les thérapies innovantes par le microbiote, Biose Industrie (160 salariés) engage les 30 millions d’euros levés mi-juillet 2020 pour agrandir son site de production d’Aurillac dans le Cantal. L’entreprise prévoit dans les quatre prochaines années d’augmenter ses capacités aussi bien en recherche & développement qu’en production. Un nouvel atelier est en cours de construction et la majeure partie de l’enveloppe permettra à Biose Industrie de se doter d’une nouvelle zone de production de substances actives, complétée par une zone de stockage. Cette opération s’accompagne également d’une adaptation du site aux règles et normes pharmaceutiques européennes et internationales. 

Nouveau site logistique de Fresenius Medical Care-Smad à Sarcey dans le Rhône
Nouveau site logistique de Fresenius Medical Care-Smad à Sarcey dans le Rhône - Photo : Fresenius

Fresenius Medical Care dépense 12 millions d’euros pour s’ancrer à Sarcey 

Après une décennie d’investissements colossaux à Savigny (Rhône) – 300 millions d’euros – pour le site de sa filiale française Fresenius Medical Care - Smad, l’industriel allemand de la santé, Fresenius, concrétise son site rhodanien comme un haut-lieu de fabrication de dialyseurs. Douze millions d’euros sont investis pour centrer la logistique de l’entreprise rhodanienne à Sarcey et ainsi rationaliser toute la supply-chain et optimiser les liaisons entre le sud de l’Europe et l’Allemagne. 

Plus de 5 millions dédiés à la seconde usine de Seqens en Isère 

Le fabricant de produits de synthèse pour l’industrie pharmaceutique, Seqens (CA 2019 : 1 Md€ / 3 200 salariés dont 1 700 en France), injecte entre cinq et dix millions d’euros dans la construction d’une seconde usine sur la plateforme chimique de Roussillon en Isère, malgré la crise liée au coronavirus. Ce site sera dédié à la fabrication d’alcool isopropylique, un composé entrant notamment dans la composition du gel hydroalcoolique et très utilisé par les laboratoires pharmaceutiques. 

Industrie

60 millions d’euros pour développer les capacités de production de MP Hygiène 

Le fabricant de produits d’hygiène à usage unique MP Hygiène (CA 2019 : 113 M€ ; 250 salariés) est désormais détenu à 100 % par la famille fondatrice Miribel, qui vient de racheter les parts que détenait le fonds Novi 2 d’Idinvest Partners. Cette opération s’accompagne d’un grand plan d’investissement de 60 millions d’euros pour développer ses capacités de production. La famille Miribel prévoit de faire construire 25 000 mètres carrés de nouveaux bâtiments à Annonay (Ardèche) et d’installer deux nouvelles lignes de transformation de papier, ainsi qu’une nouvelle papeterie. 

Corème engage 2 millions d’euros à la Talaudière 

Spécialisé dans la fabrication et la vente de literies, canapés, salons et convertibles, Coreme (CA 2019 : 4 M€ ; 14 salariés) vient d'investir 2 millions d’euros dans un nouvelle usine à La Talaudière. La PME ligérienne, qui a vu son chiffre d'affaires tripler en cinq ans, a décidé de quitter ses deux bâtiments historiques de Sorbiers pour s'installer sur les 3 600 m² de l'ancienne métallerie Profimo. Un investissement qui va lui permettre de doubler sa surface de production et de stockage pour poursuivre son développement dans l'e-commerce. Entre Amazon, Cdiscount et ses trois sites e-commerce (Coreme.fr, Modulpop.fr, et Moussetcoussins.fr), Coreme réalise aujourd'hui 70 % de son chiffre d'affaires sur le web. 

Snowleader investit 25 millions d’euros pour déménager son siège et son entrepôt 

Snowleader va déménager en 2021 son stock à Versoud (Isère), dans un ancien entrepôt Caterpillar.
Snowleader va déménager en 2021 son stock à Versoud (Isère), dans un ancien entrepôt Caterpillar. - Photo : DR

Spécialisée dans la vente en ligne de matériel outdoor, Snowleader (CA 2020 : 35 M€ ; 120 salariés), société basée à Chavanod (Haute-Savoie), va déménager en 2021 son entrepôt à Versoud (Isère), dans un ancien entrepôt Caterpillar. L’entreprise passe donc d’une surface de 6 000 m² de stockage à 25 000 m² et accueillera 120 emplois l’an prochain et vise les 250 salariés en 2025. Cette opération de 25 millions d'euros financée par un pool bancaire permet également à l’entreprise de Thomas Rouault de s’engager dans la construction de son siège social de 3 000 m² à Epagny Metz-Tessy (Haute-Savoie), attendu pour septembre 2021. 

Formation

Les Maristes investissent 15 millions d’euros à Meyzieu 

Lycée Sainte-Marie Lyon
Lycée Sainte-Marie Lyon - Photo : Sainte Marie Lyon

Les Maristes s’implantent à Meyzieu. Pour la première fois de son histoire, le prestigieux établissement lyonnais fondé en 1893, l’un des plus « cotés » de l’enseignement privé, construit un lycée ex nihilo. Le bâtiment – un projet à 15 millions d'euros sans le coût du terrain – de 5 000 m² s'étendra sur quatre niveaux, pouvant accueillir plus tard l’école privée du Sacré-Cœur de Meyzieu et un collège, soit un millier d’élèves. 

Burgundy School of Business ouvre un nouveau campus pour 10 millions d’euros 

nstallée à Lyon depuis 2013, Burgundy School of Business (BSB) ouvrira début 2021 un nouveau campus dans le quartier de Monplaisir (8e arrondissement) avec l’ambition de passer de 200 à 800 élèves en trois ans. L’école investit 10 millions d’euros sur dix ans. BSB y dispensera des formations en grande majorité en alternance. L'école entend également développer des spécialisations dans les domaines du numérique et des "green techs". 

Textile

Depuis 2010, chez Chamatex, plus question de se concentrer sur l'esthétique des textiles, mais plutôt sur leurs performances techniques et leurs propriétés fonctionnelles.
Depuis 2010, chez Chamatex, plus question de se concentrer sur l'esthétique des textiles, mais plutôt sur leurs performances techniques et leurs propriétés fonctionnelles. - Photo : Chamatex

Chamatex met 800 000 euros pour produire des masques 

La PME ardéchoise Chamatex (CA 2019 : 25 M€ ; 120 salariés), spécialisée dans les textiles techniques innovants, vient d'acquérir deux lignes de production de masques. Les machines seront installées dans l'usine Pierre Rocle, rachetée l'an dernier par Chamatex, qui enregistre une croissance annuelle moyenne de 15 %. En parallèle, la société développe un projet d'usine automatisée de chaussures de sport haut de gamme dont les travaux viennent de débuter. 

Thuasne multiplie les investissements 

Après avoir annoncé en début d’année « plusieurs millions d’euros d’investissements » pour booster les capacités industrielles de ses sites stéphanois et assurer la production de son Kit Biflex dédié à la compression des ulcères veineux, la dirigeante de Thuasne (CA 2019 : 235 M€ ;  2 300 salariés), Elizabeth Ducottet, a décidé d'allouer une enveloppe supplémentaire "d’au moins un million d’euros" pour booster sa R&D, située sur son site historique de La Jomayère. Un investissement qui devrait permettre au fabricant stéphanois de dispositifs médicaux textiles de "gagner en souplesse et réactivité" pour tester, réaliser des prototypes et sortir de nouveaux produits dans les prochains mois. 

Assurance

L’assureur SFAM investit 25 millions d’euros dans un nouveau bâtiment 

Basé à Romans-sur-Isère dans la Drôme, le leader européen de l’assurance affinitaire pour la téléphonie et les appareils multimédia SFAM (740 M€ de volume d’affaires en 2019 ; 2 000 salariés) poursuit son développement en France. Le courtier a lancé au 1er semestre 2020 la construction de son nouveau site à Mably (Loire). Un projet immobilier ambitieux puisque le groupe prévoit d’édifier en 18 mois seulement un bâtiment de cinq étages de plus de 18 000 m², qui pourrait accueillir à terme 1 200 salariés (contre 600 aujourd’hui à Roanne). À l’image du siège social drômois, ce bâtiment, qui s’annonce comme le deuxième plus gros du groupe, sera complété par 654 places de parking et un parc végétalisé avec bassins. Avec cet investissement de 25 millions d’euros, SFAM, qui a enregistré 2 400 % de croissance en 5 ans, poursuit son essor. Le groupe présidé par Sadri Fegaier vise 1 milliard d’euros de volume d’affaires en 2020 et prévoit 200 nouvelles embauches à Roanne cette année. 

Agroalimentaire

Valentin Traiteur engage 12 millions d’euros dans le « sans protéine animale » 

Pour poursuivre sa croissance, Valentin Traiteur (CA 2019 : 80 M€ ; 380 salariés), spécialiste ligérien du traiteur frais en marque distributeur, va investir plus de 12 millions d'euros à Mably pour lancer une nouvelle gamme de produits "sans protéine animale", dévoilée en mars dernier. Produite à hauteur de 5 000 tonnes par an, elle devrait représenter 30 % du chiffre d'affaires du Groupe Valentin Traiteur en 2021. Un relais de croissance qui pousse aussi le groupe ligérien à vouloir intégrer la transformation des légumes comme cela sera le cas sur son nouveau site actuellement en cours de construction en Isère (11 M€ d'investissement). 

Sanofi annonce un investissement global de 610 millions d’euros pour créer un nouveau centre de recherche dédié aux vaccins à Marcy-l’Étoile, ainsi qu’un nouveau site de production innovant à Neuville-sur-Saône (Rhône).
Sanofi annonce un investissement global de 610 millions d’euros pour créer un nouveau centre de recherche dédié aux vaccins à Marcy-l’Étoile, ainsi qu’un nouveau site de production innovant à Neuville-sur-Saône (Rhône). — Photo : Sanofi Pasteur - Norbert Domy

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail