Rhône

Production et distribution d'énergie

Levée de fonds

La cleantech rhodanienne mylight150 lève 100 millions d’euros pour accélérer son développement en Europe

Par Gilles Cayuela, le 30 novembre 2023

Spécialiste de l’autoconsommation solaire, mylight150 vient de boucler un tour de table de 100 millions d’euros auprès de trois investisseurs privés spécialisés dans la transition énergétique. Une enveloppe qui devrait permettre à la cleantech de Jonage d’accélérer le déploiement de son offre sur le marché résidentiel européen.

Ondine Suavet et son frère Virgile ont lancé mylight150 en 2014. La cleantech de Jonage pèse aujourd’hui 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 260 salariés.
Ondine Suavet et son frère Virgile ont lancé mylight150 en 2014. La cleantech de Jonage pèse aujourd’hui 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 260 salariés. — Photo : lapierre

Après avoir levé 2 millions d’euros en 2016 en amorçage, complété en 2020 par un tour de table de 6,5 millions d’euros, mylight150 vient de finaliser une levée de fonds de 100 millions d’euros auprès d’un consortium de trois investisseurs privés spécialisés dans la transition énergétique et l’investissement durable. Il s’agit d’Eiffel Investment Group, de l’espagnol Azora Capital et d’Andera Partners. Elevation Capital Partners, l’investisseur historique de mylight150, a également pris part à l’opération. "Le fonds Paris Fonds Vert de Demeter Partners, actionnaire de la société depuis 2020, clôture avec succès son investissement sur ce tour", précise un communiqué.

Devenir un champion européen

Spécialisée dans la conception et la distribution de systèmes intelligents de gestion de l’énergie et de solutions d’autoconsommation solaire (panneaux solaires, batteries virtuelles de stockage d’énergie, etc.), la cleantech basée à Jonage, dans le Rhône, va s’appuyer sur cette enveloppe pour étendre son offre en France. Mais aussi en Espagne et dans d’autres pays européens. Avec en ligne de mire l’ambition de devenir un champion européen de la transition énergétique.

"Nous avons fondé mylight150 il y a 10 ans avec la volonté de permettre à chacun de produire et consommer sa propre électricité, verte et abordable. Avec le développement de la pompe à chaleur et de la voiture électrique, nos technologies deviennent incontournables pour le modèle énergétique de demain. Cet investissement rend possible la croissance d’un futur champion dans un secteur critique pour la souveraineté énergétique de l’Europe", commentent de concert Ondine Suavet et son frère Virgile, les deux codirigeants de mylight150.

Multiplier le chiffre d’affaires par 5 d’ici 2030

Pour ce faire, mylight150 entend accélérer sa croissance et le déploiement de ses solutions sur le marché résidentiel européen et notamment en Espagne où la cleantech, déjà bien présente, devrait apporter des services supplémentaires, tels que sa batterie virtuelle MySmartBattery. Une solution de stockage du surplus d’électricité via une solution cloud.

L’entreprise rhodanienne prévoit également d’étendre son expertise à de nouveaux segments de marché. Elle travaille actuellement sur des solutions d’optimisation de la consommation des pompes à chaleur. Désireuse de proposer un écosystème complet d’autoconsommation solaire pour le marché résidentiel, mylight150 prévoit également de continuer à étendre son offre aux systèmes de charge de véhicules électriques.

La cleantech du Rhône, qui emploie actuellement 260 salariés, dont plus de 70 personnes au sein de ses équipes Technologies et Innovation, prévoit de recruter 100 nouveaux talents d’ici la fin de l’année 2024. Le chiffre d’affaires, qui atteindra environ 100 millions d’euros sur l’exercice 2023, devrait, lui, être "multiplié par 5 d’ici 2030".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition