Loire

Industrie

Desjoyaux va élargir le champ de compétences de son centre d’apprentissage

Par Gilles Cayuela, le 03 novembre 2021

Créé à l’origine pour pallier la pénurie de "bons maçons" pour installer ses piscines, le centre d’apprentissage de Desjoyaux va s’ouvrir aux métiers de la plomberie et de l’électricité.

Jean-Louis Desjoyaux, le PDG des piscines Desjoyaux dans la Loire mise sur son centre d’apprentissage pour pallier la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.
Jean-Louis Desjoyaux, le PDG des piscines Desjoyaux dans la Loire mise sur son centre d’apprentissage pour pallier la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. — Photo : Desjoyaux

Porté par la forte hausse des températures et la crise sanitaire qui a renforcé la tendance des Français à investir dans leurs résidences principale et secondaire, Desjoyaux s’achemine vers une nouvelle année record. Après avoir réalisé 115,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019-2020 (+12 %), le fabricant ligérien de piscines pourrait franchir la barre des 150 millions d’euros sur l''exercice 2020-2021. Une croissance vertigineuse qui n’est pas sans conséquence en termes de recrutement.

Confrontée à une pénurie de "bons maçons" pour construire et installer ses piscines en France et en Europe, la PME ligérienne a lancé au printemps 2021, en partenariat avec Pôle Emploi, son propre centre d’apprentissage aux métiers de la maçonnerie. Depuis, deux sessions de formation de 12 semaines ont permis au leader mondial de la piscine enterrée de former respectivement 12 et 15 maçons prêts à l’emploi.

Pénurie de maçons, de plombiers et électriciens

"Ces collaborateurs que nous avons formés sont censés, au bout d’un an, réaliser 50 piscines de plus dans chaque concession. Aujourd’hui, nous refusons des chantiers et des piscines car nous n’avons pas assez de personnel pour les poser", explique le PDG Jean-Louis Desjoyaux.

Si les bons maçons se font rares, c’est également le cas dans les métiers de la plomberie et de l’électricité. Pour pallier cette pénurie de main-d’œuvre, le groupe ligérien a décidé d’élargir le champ de compétences de son centre d’apprentissage dans lequel il a investi, à la création, 120 000 euros.

"Nous allons ouvrir une nouvelle session avec une trentaine de collaborateurs qui, eux, seront formés aux métiers de la plomberie et de l’électricité pour devenir des agents techniques de nos concessions", précise le dirigeant. Cette session devrait démarrer sous un mois.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition