Loire

Distribution

Conjoncture

Casino revoit ses prévisions annuelles pour la France à nouveau à la baisse

Par Gilles Cayuela, le 22 novembre 2023

Le géant stéphanois de la grande distribution vient de réactualiser à la baisse ses prévisions d’EBITDA après loyers pour la France. Le groupe n’anticipe toutefois pas de problème de liquidité avant la réalisation de sa restructuration financière qui devrait intervenir à la fin du premier trimestre 2024.

Casino et Saint-Etienne, une histoire commune qui a démarré en 1898.
Casino et Saint-Etienne, une histoire commune qui a démarré en 1898. — Photo : Gilles Cayuela

Cela ne s’arrange pas pour Casino. En proie à des difficultés financières depuis de longs mois, le géant stéphanois de la grande distribution vient d’abaisser, pour la seconde fois en un mois, ses prévisions de bénéfices annuels avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) pour ses activités en France. "Au vu de résultats du 3e trimestre et des tendances observées à date au 4e trimestre, le Groupe estime que son EBITDA après loyers serait compris entre - 140 millions d’euros et - 78 millions d’euros en fonction de la bonne réalisation des plans d’actions", indique un communiqué. La révision de cet indicateur de rentabilité, dont l’atterrissage probable dans la fourchette est estimé, un peu plus loin dans le document, à - 100 millions d’euros, s’explique par un redressement plus lent que prévu de l’activité dans ses hypermarchés et l’impact des investissements et des baisses de prix sur le taux de marge des activités en France.

Pas de problème de liquidité avant la restructuration financière

Cette nouvelle baisse des prévisions annuelles intervient en pleine restructuration financière du distributeur, étranglé par une dette colossale de 6,4 milliards d’euros à fin 2022. "En tenant compte de la nouvelle trajectoire 2023, du maintien du crédit fournisseur et des produits de cession attendus de la vente d’Exito, le groupe Casino n’anticipe pas, sur la base des prévisions revues par les cabinets Accuracy et Advancy, de problème de liquidité d’ici à la date de réalisation de la restructuration financière qui devrait intervenir d’ici à la fin du 1er trimestre 2024", précise toutefois le communiqué.

Pour rappel, le consortium de repreneurs, composé de Daniel Kretinsky, Marc Ladreit de Lacharrière et du fonds britannique Attestor, a jusqu’au 30 avril 2024 pour procéder à l’augmentation de capital de 1,2 milliard d’euros promise cet été. Au terme de cette restructuration financière, l’actuel PDG et actionnaire majoritaire via Rallye, Jean-Charles Naouri, perdra le contrôle de Casino.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition