Lyon
Terre et Lac réalise deux nouvelles levées de fonds pour financer son portefeuille de centrales photovoltaïques
Lyon # Production et distribution d'énergie # Levée de fonds

Terre et Lac réalise deux nouvelles levées de fonds pour financer son portefeuille de centrales photovoltaïques

S'abonner

Fondée il y a bientôt 15 ans, Terre et Lac connaît une forte croissance depuis deux ans. Celui qui se pose comme un des pionniers du solaire vient de réaliser deux nouvelles levées de fonds pour déployer ces centrales photovoltaïques et nourrit de fortes ambitions pour la filière.

Terre et Lac réalise des projets en toiture et au sol — Photo : DR

Et de deux ! En cette rentrée 2023, le producteur d’énergie renouvelable solaire, Terre et Lac, vient de boucler, non pas une, mais deux levées de fonds. La première, finalisée fin août, a permis de rassembler 1,3 million d’euros sur la plateforme de financement participatif, Lendosphère et va servir à financer un portefeuille de 22 centrales situées en majorité en Auvergne-Rhône-Alpes.

La seconde, constitue un financement bancaire de 14,5 millions d’euros auprès de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes. Elle va permettre la constitution d’un portefeuille de 44 centrales en toiture, qui représenteront à terme une capacité de 12,5 MWc. "Nous cherchons de façon très régulière des investisseurs et des banques, pour nous aider à supporter les coûts de nos projets avant exploitation", explique Sébastien Fenet, directeur général de la société fondée en 2009.

Une croissance rapide depuis deux ans

Après s’être concentré pendant un peu plus de dix ans sur la construction de centrales photovoltaïques pour des tiers, ce pionnier du solaire a pris un tournant en 2020. "Nous avons changé de positionnement et avons lancé une activité de production d’électricité. Nous maîtrisons aujourd’hui tous les maillons possibles de la chaîne. Depuis le bureau d’études, jusqu’à l’exploitation, en passant par l’acquisition de foncier et le financement."

Un pari gagnant, puisque la PME de 80 salariés a vu ses effectifs multipliés par deux en l’espace de deux ans. Et ils devraient à nouveau doubler sous deux à trois ans, pour accompagner la croissance de la société. Avec 200 projets en construction et plus de 400 projets actifs, Terre et Lac a enregistré en 2022 un chiffre d’affaires de douze millions d’euros. Et la société nourrit de grandes ambitions pour les années à venir. D’ici 2030, elle vise notamment un objectif de 1 GWc en construction ou en exploitation. "Nous sommes actuellement en forte phase d’investissement, dans de futurs projets, tout comme dans nos ressources humaines. Mais d’ici 2025, nous devrions avoir atteint l’équilibre", précise le dirigeant.

Des modules français

Bien implanté en Auvergne-Rhône-Alpes, le Lyonnais souhaite consolider sa base régionale avant de se lancer à la conquête d’autres territoires. "Nous portons aussi une ambition forte, formule Sébastien Fenet, celle d’avoir une chaîne de valeur entièrement intégrée. Et donc d’être en mesure d’installer des modules fabriqués en France." Une ambition qui n’est pas vaine, puisque le président de Terre et Lac, Pierre-Emmanuel Martin, n’est autre que le cofondateur et président de Carbon. Cette start-up industrielle lancée en 2022, dont Terre et Lac est actionnaire, prévoit la création d’une gigafactory à Fos-sur-Mer, capable de produire l’équivalent de 5 GW en panneaux solaires à l’horizon 2025, moyennant un investissement de 1,5 milliard d’euros. De quoi répondre aux ambitions de croissance de Terre et Lac.

Lyon # Production et distribution d'énergie # Levée de fonds # PME
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise TERRE ET LAC