Première phase d’investissement pour le groupe MSC sur le port du Havre
# Transport # Infrastructures

Première phase d’investissement pour le groupe MSC sur le port du Havre

S'abonner

L’armateur italo-suisse MSC lance son chantier d’envergure sur le port du Havre, d’un montant total de 900 millions d’euros, afin de tripler les capacités de son terminal. Une première étape matérialisée par la commande de 9 giga-portiques.

L’armateur MSC annonce, mardi 23 mai, le lancement de la première phase d’investissement de son projet destiné à tripler les capacités de son terminal havrais — Photo : Philippe Bréard

Annoncé en juillet dernier, l’investissement massif de 700 millions d’euros sur le terminal à conteneurs du port du Havre engagé par l’armateur italo-suisse MSC (110 000 salariés, 700 navires, chiffre d’affaires non communiqué), leader mondial du transport maritime en capacité de transport de conteneurs, se matérialise avec l’annonce, mardi 23 mai, d’une première commande de 9 giga-portiques. Un chantier depuis revalorisé par l’armateur "à hauteur de 900 millions d’euros", précise David Elbez, directeur général Afrique et France de Terminal Investment Limited (TIL), filiale de MSC spécialisée dans l’exploitation de terminaux de conteneurs (40 terminaux dans 27 pays).

Les travaux concernent des portiques et outillages et doivent permettre de tripler la capacité de stockage de deux terminaux de Port 2000 (Terminaux de la Porte Océane (TPO) et de TNMSC Terminaux de Normandie), le port à conteneurs en eau profonde du Havre situé dans l’estuaire de la Seine, qui peut accueillir des navires de plus de 16 mètres de tirant d’eau. Ce projet, qui prévoit de passer de 1,3 million de conteneurs traités par an sur Port 2000 à 4,5 millions, comporte un volet environnemental avec la mise en place de nouveaux portiques qui intégreront des moteurs électriques, fonctionnant grâce à une alimentation électrique à quai fournie par le port. Porté par Haropa Port, le groupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris, le projet permettra aux navires de ne plus avoir besoin de faire tourner leurs machines pendant leur séjour à quai.

Une capacité de 15 portiques dès la fin 2024

Avec cette première phase d’investissement, et l’arrivée des 9 giga-portiques fabriqués par ZPMC (Shanghai Zhenhua Heavy Industries Company Limited), le terminal sera doté d’une capacité de 15 portiques dès la fin 2024. "Cette commande de 9 giga-portiques est la plus importante jamais effectuée à l’échelle des ports français, c’est une première étape dans le cadre d’un projet extrêmement ambitieux qui a pour objectif de doubler le trafic de conteneurs sur Haropa Port", se félicite Stéphane Raison, directeur général de Haropa Port. Un engagement massif de MSC sur le port du Havre qui attend en retour des engagements forts : "La réussite de ce projet passera nécessairement par une bonne connectivité fluviale, obtenue notamment grâce au projet chatière, ferroviaire et maritime tout au long du corridor séquanien et en France", souligne David Elbez. La concrétisation des investissements de MSC suscite l’enthousiasme du maire du Havre, Édouard Philippe : "C’est un acte de confiance dans la capacité du Havre et l’axe Seine de capter des trafics supplémentaires, d’offrir un service de qualité et une ambition partagée avec notre territoire et Haropa Port". Avec un soutien au projet déjà porté par Haropa Port qui investit 152 millions d’euros pour la livraison des 700 mètres de quai sur les postes 11 et 12 de Port 2000.

Le Havre Seine-Maritime # Transport # Maritime # Logistique # Infrastructures # Investissement