Sophia Antipolis
Pourquoi RiskAttitude rejoint l'accélérateur Allianz France
Sophia Antipolis # Services aux entreprises # Fusion-acquisition

Pourquoi RiskAttitude rejoint l'accélérateur Allianz France

S'abonner

Six nouvelles start-ups viennent d'intégrer la cinquième promotion - Summer Batch #3 - de l'accélérateur Allianz France, basé à Nice, pour une durée de cinq mois. Parmi elles, la jeune pousse sophipolitaine RiskAttitude spécialisée dans la gestion anticipée des risques en entreprise. Un positionnement qui ne pouvait que séduire le géant de l'assurance... Et inversement.

— Photo : Le Journal des Entreprises

« La gestion anticipée du risque est un des facteurs clés de la réussite d'une entreprise, et donc de sa pérennité ». Ainsi parle David Museur. Depuis 2010, le dirigeant-fondateur de RiskAttitude prêche pour l'instauration d'une culture d'entreprise dédiée à la sécurité des personnes et des biens comme pilier essentiel au développement de l'activité. Un positionnement qui ne pouvait que séduire le géant de l'assurance Allianz France, dont l'accélérateur, basé à Nice, fait office de « catalyseur d'innovation pour accompagner le groupe dans sa transformation digitale », expliquait en janvier au Journal des Entreprises son directeur Sylvain Theveniaud.

Allianz, ce "grand frère"

C'est donc en toute logique que la société sophipolitaine intègre le dernier casting du programme d'accélération, débuté en juin pour une durée de cinq mois, aux côtés d'Allo-Media (intelligence artificielle pour le contact client), Keepen (système d'alarme autonome), Minalea (solution de conseil commercial augmentée), Reachfive (solution de connexion simplifiée via les réseaux sociaux) et Sensego (module logiciel d'interaction avec la clientèle). « Nous avons le même ADN, la gestion anticipée des risques, ce qui fait d'Allianz une sorte de "grand frère" capable de nous aider à développer notre clientèle et notre notoriété », explique David Museur. Qui entend également approfondir ses relations et partenariats avec l'assureur, pour lequel l'entreprise a réalisé un outil de formation immersif, sous la forme d'un simulateur de chantier de construction en réalité virtuelle, qu'Allianz présentera en juillet à quelque 250 de ses clients lors d'un événement dédié en partie à la prévention.

Solutions métiers

La réalisation d'outils de formation - et l'accompagnement qui va avec - est l'un des trois métiers de RiskAttitude avec le consulting et l'édition de logiciels dédiés. Ce dernier représente 80% de ses activités. Il s'appuie sur sa plateforme Risk@ qui permet, entre autres, d'accéder en temps réel à une cartographie de l'ensemble des risques auxquels une entreprise peut être confrontée, qu'ils soient naturels, industriels, financiers, technologiques, environnementaux..., pour proposer « des solutions numériques et technologiques par métiers (transports, courtier d'assurance, BTP, intérim...) », indique David Museur.

Lever 3 millions d'euros sur trois ans

L'accompagnement d'Allianz devrait également permettre à l'entreprise de poursuivre son processus de levée de fonds débuté l'an passé et qui vise à récolter 3 millions d'euros sur trois ans. « On a levé 400.000 euros en 2016, ce qui nous a permis d'embaucher une demi-douzaine de personnes et de renforcer notre R&D », détaille le dirigeant. Résultat : « une bouffée d'oxygène qui se mesure aussi dans la multiplication par quatre de notre chiffre d'affaires (600.000 euros) », reprend celui qui vise pour l'exercice en cours 1,5 million d'euros de facturations et le recrutement d'une vingtaine de collaborateurs supplémentaires. Pour ainsi décoller, tout en minimisant le risque.

Sophia Antipolis # Services aux entreprises # Fusion-acquisition