Montpellier
L’équipementier du sport auto GT2i passe le volant à ses salariés
Montpellier # Distribution # Sport

L’équipementier du sport auto GT2i passe le volant à ses salariés

S'abonner

Distributeur de pièces et d’équipements pour la compétition automobile, GT2i ouvre son capital à ses managers et ses salariés. Une nouvelle impulsion stratégique pour la PME montpelliéraine, qui veut renforcer sa visibilité en France et à l’international.

Fondé en 1986, le montpelliérain GT2i ouvre son capital à ses managers et employés — Photo : GT2i

Depuis sa création en 1986, la PME montpelliéraine GT2i (65 salariés, CA 2022 : 22,1 M€) s’est imposée comme l’équipementier des sports automobiles leader en France. Elle veut continuer à faire la course en tête, mas avec une nouvelle équipe aux commandes : les fondateurs, Richard Thiery et Yves Maurel, ont préparé la transmission de l’entreprise en ouvrant son capital aux salariés. "Même si nous avons reçu beaucoup d’offres de rachat de l’entreprise, nous avons choisi de ne pas la céder. Dans l’intérêt de nos clients, nous préférons préserver nos valeurs – l’expertise, le conseil, la proximité, le professionnalisme et la passion – en transmettant GT2i à nos salariés", commente Yves Maurel.

La concrétisation d’une démarche RSE

En fin d’année 2022, les deux co-dirigeants de GT2i ont proposé à leurs managers d’investir avec eux dans une holding de management. Richard Thiery et Yves Maurel vont continuer "pendant quelque temps" à présider le directoire de l’entreprise pour accompagner la transition. Mais ils y intègrent aussi Guillaume Galiana, employé de GT2i depuis 2012, nommé directeur général, ainsi que Ludovic Martin, nommé directeur associé en charge des projets stratégiques, après avoir conseillé l’entreprise comme consultant depuis 2018. En parallèle, un fond destiné aux salariés de GT2i a été ouvert : à ce jour, 90 % d’entre eux ont souscrit à la démarche, qui concrétise une politique de RSE mise en place depuis 2019.

Ces deux opérations ont été décidées dans le cadre d’un rachat d’entreprise (LBO) soutenu par les sociétés d’investissement Irdi et Sofilaro, ainsi qu’un pool bancaire formé du Crédit Agricole du Languedoc et de la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon. "Nous ouvrons le capital du groupe à nos salariés parce que nous sommes convaincus que c’est la clé pour améliorer nos produits comme notre qualité de service", renchérit Richard Thiery, qui rappelle que GT2i bénéficie de l’une des meilleures notes du marché (4,7 sur 5) dans les dernières enquêtes de satisfaction réalisées par Avis Vérifiés.

Une accélération sur le marché européen

Sur le plan stratégique, GT2i, qui fabrique aussi des équipements, ambitionne en 2023 de poursuivre le développement de nouveaux produits destinés à la compétition. L’un des plus récents, une gamme de sièges baquet (qui enveloppent les pilotes), a été conçu en lien avec la Fédération internationale de sport automobile, qui renforce régulièrement les normes de sécurité.

Par ailleurs, GT2i veut accroître son rayonnement commercial en travaillant avec les grands championnats et manifestations automobiles en Europe. En France, la PME montpelliéraine a créé un trophée GT2i avec la Fédération française de sport automobile, dans le cadre du championnat de France des rallyes, et s’apprête à renouveler l’opération au printemps. "Cela nous donne de la visibilité à notre marque, tout en valorisant les pilotes vainqueurs de ces courses, à qui nous offrons une dotation. C’est un coup de pouce aux volants prometteurs", indique Ludovic Martin.

Un travail de terrain

En Europe, GT2i dispose de deux filiales déjà opérationnelles en Suisse et en Espagne. Elles s’appuient respectivement sur un et sur cinq employés, avant de recruter en 2023 afin de signer plus de partenariats avec les fédérations locales. "Nous continuer à développer ces deux marchés avant d’en ouvrir d’autres. Cela suppose un gros travail de terrain, car ces pays comptent un grand nombre de courses locales", poursuit Ludovic Martin.

Un des stocks les plus importants d’Europe

Enfin, GT2I explore un nouveau terrain de croissance auprès des "young timers", les passionnés de voitures anciennes, âgés de 25 à 45 ans, et prêts à dépenser des fortunes pour les remettre en état ("Une Peugeot 205 GTI des années 1980 peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros", glisse Ludovic Martin). L’entreprise participe à des salons dédiés, mais s’appuie surtout sur son historique : avec plus d’un million de pièces expédiées par an, GT2i dispose d’un des stocks les plus importants d’Europe.

Montpellier # Distribution # Conseil en communication et marketing # Sport # Investissement # RSE
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise GT2I INVEST