Calvados
Le Parc éolien en mer du Calvados fera vivre la mémoire du Débarquement
Calvados # Maritime # Écosystème et Territoire

Le Parc éolien en mer du Calvados fera vivre la mémoire du Débarquement

S'abonner

Le Parc éolien en mer du Calvados se veut exemplaire, autant en termes de respect de la faune marine que de la mémoire du Débarquement de juin 1944 et de la Bataille de Normandie. Ses 64 éoliennes porteront le nom d’un navire ayant participé aux opérations du Débarquement et de la Bataille de Normandie et une exposition historique complétera la démarche mémorielle.

Le Parc éolien en mer du Calvados a signé un partenariat à San Francisco le 7 octobre dernier avec la fondation National Liberty Ship Memorial — Photo : DR

Avec 64 éoliennes pour une puissance totale d’environ 450 mégawatts sur une surface de 46 km2, le parc éolien en mer du Calvados est le deuxième parc éolien en construction en Normandie, et le quatrième en France. La production du parc permettra d’assurer la consommation domestique en électricité de plus de 630 000 personnes, soit plus de 90 % des habitants du Calvados. Localisées à plus de 10 km des côtes du Bessin, les éoliennes seront visibles depuis la côte et l’équipe du Parc Éolien a tenu à prendre en compte la mémoire du Débarquement de juin 1944 et la Bataille de Normandie. Elle s’est ainsi engagée à nommer chacune des 64 éoliennes par le nom d’un navire ayant participé aux opérations du Débarquement et de la Bataille de Normandie. Un marquage sur les éoliennes viendra concrétiser ce devoir de mémoire. En parallèle, une exposition permettra au public de découvrir l’histoire de ces 64 navires. Le Parc éolien en mer du Calvados s’est également engagé aux côtés du site mémoriel d’Arromanches-les-Bains en devenant "Mécène principal" des travaux de restructuration de ses espaces.
Le Parc éolien en mer du Calvados a également signé un partenariat à San Francisco le 7 octobre 2023 avec la fondation National Liberty Ship Memorial, en charge de la préservation du Liberty Ship "SS Jeremiah O’Brien". Ce navire fait partie de la flotte de 6 000 navires surnommés "Liberty Ship" qui a participé à l’effort de guerre en Normandie durant l’été 1944 et constitue l’un des 2 710 cargos construits aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Couloir de navigation pendant les travaux

Par ailleurs, le chantier sera "aménagé" pour que la pratique de la pêche soit possible une fois le parc en exploitation. "Pendant la construction, pour garantir la sécurité de tous, la zone du parc sera progressivement fermée à la navigation, à l’exception d’un couloir de navigation mis en place pour les pêcheurs professionnels afin d’éviter un détour pour accéder à leurs zones de pêche. Les arts dormants (chaluts, fileyeurs, caseyeurs) seront permis dans les zones inactives de chantier", confirme Bernard Guitton, directeur du Parc Eolien en Mer du Calvados qui ajoute : "pour faciliter l’activité, les éoliennes sont notamment alignées dans le sens du courant". Le calendrier des travaux est pour l’heure, respecté : le premier raccordement au réseau électrique aura lieu avant la fin de l’année 2023, le forage et l’installation des fondations des 64 emplacements début 2024 pour une mise en service à l’été 2025.

Calvados # Maritime # Production et distribution d'énergie # Écosystème et Territoire