Strasbourg
Crédit Mutuel Alliance fédérale déploie en force son dividende sociétal
Strasbourg # Banque # RSE

Crédit Mutuel Alliance fédérale déploie en force son dividende sociétal

S'abonner

Crédit Mutuel Alliance Fédérale vient de dévoiler les quatre premiers investissements au titre de son "fonds de révolution environnementale et solidaire" doté de 363 millions d’euros en 2023. L’acquisition de la forêt de Dambach, en Alsace et en Moselle, en fait partie. Le soutien à de jeunes pousses de la décarbonation aussi.

Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale a soutenu des projets à impact, via son "fonds de révolution environnementale et solidaire". Notamment les start-up Sweetch Energy (Rennes), Néolithe (Angers) et Colonies (Paris) — Photo : DR

Au titre du fonds de révolution environnementale et solidaire, Crédit Mutuel Alliance Fédérale (17,3 Md€ de produit net bancaire) a engagé cette année 363 millions d’euros de son dividende sociétal dans des projets entrepreneuriaux. Le fonds a notamment fait l’acquisition de la forêt de Dambach (Groupement forestier Vosges Nord), qui couvre 4 600 hectares à cheval sur l’Alsace et la Moselle, l’une des cinq plus grandes forêts privées de France. "Alors que nous n’avons jamais eu autant besoin des puits de carbone, les forêts souffrent de la hausse des températures et subissent simultanément la course aux matières premières. En mobilisant le dividende sociétal, nous sécurisons sur le long terme la forêt de Dambach, unique en Europe, riche de près d’un million d’arbres et d’une biodiversité rare", a déclaré Nicolas Théry, président de Crédit Mutuel Alliance Fédérale.

Trois start-up retenues

Le fonds du Crédit Mutuel soutient également trois start-up engagées dans la décarbonation. Dont Sweetch Energy (Rennes), spécialiste de l’énergie osmotique, ainsi que la start-up Néolithe (Angers) qui a mis au point un procédé de "fossilisation des déchets non recyclables" pour les transformer en granulats réutilisables dans le BTP, et qui passe à la phase industrielle. La troisième, Colonies, est une start-up parisienne engagée dans l’habitat partagé à haute performance énergétique et à des "loyers abordables".

"Le fonds de révolution environnementale et solidaire n’a aucun objectif de rendement financier et se concentre exclusivement sur la plus-value écologique. […] À horizon 2027, il sera doté de 1,5 milliard d’euros" signale le groupe.

Strasbourg # Banque # RSE