Lyon
Capsa Container passe à la vitesse supérieure avec son nouveau site de production
Lyon # Industrie # PME

Capsa Container passe à la vitesse supérieure avec son nouveau site de production

S'abonner

Capsa Container vient d’investir 10 millions d’euros dans un nouveau site de production à Jonage (Rhône). Objectif : industrialiser son process de transformation afin de monter en puissance et doubler son chiffre d’affaires dans les cinq prochaines années.

De gauche à droite : Guillaume Boissière, directeur général délégué de Capsa Container, Félix Baezner, directeur général de Capsa Container, Pierre Pernias, président du groupe Dreyer et Thierry Ruscica, président de Capsa Container, lors de l’inauguration de nouveau site de transformation — Photo : Déborah Berthier

Au sein des locaux flambant neufs de Capsa Container, implantés à Jonage (Rhône), plusieurs dizaines de containers maritimes se préparent à entamer une nouvelle vie. Certains deviendront des espaces de restauration rapide, installés devant les gares ou les grandes surfaces. D’autres seront transformés en hôtel ou en logement. D’autres encore sont destinés à l’industrie. Ils seront utilisés comme local électrique ou espace de stockage pour batterie.

Industrialiser la transformation des containers

Fondé il y a 11 ans, Capsa Container, qui vient de boucler l’année 2023 avec un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros — en croissance de 20 %-, a investi 10 millions d’euros dans ce nouveau site de 30 000 m2 (dont 9 000 m2 de bâti). Un investissement porté par le groupe avignonnais Dreyer (100 salariés, 20 M€ de CA), spécialiste des chambres froides, qui a intégré Capsa Container en 2019.

Capsa Container a installé dans son usine une cabine de sablage aux dimensions XXL — Photo : DR

Ce nouveau site doit permettre, d’une part, d’industrialiser le processus de transformation des containers. "Nous évoluons dans un secteur qui se développe rapidement, mais qui est encore très artisanal", explique Félix Baezner, directeur général de la PME. À l’intérieur de la nouvelle usine, différents postes permettent aux équipes de Capsa Container de découper, souder, sabler, peindre, isoler et aménager (électricité, plomberie, aménagement intérieur) ces vastes caisses de transport.

Doubler le chiffre d’affaires en cinq ans

Le nouveau site industriel doit également permettre à la société lyonnaise d’entamer une nouvelle phase de développement, portée par une forte croissance. Capsa Container anticipe en effet de doubler son chiffre d’affaires dans les cinq prochaines années. De 700 containers transformés par an, la société devrait passer à 1 400. Dans le même temps, ses effectifs (50 salariés aujourd’hui) devraient augmenter de 20 %.

De plus en plus d’acteurs du secteur des énergies renouvelables font appel à Capsa Container. L’entreprise lyonnaise transformer notamment les caisses de transport en espace de stockage pour batterie — Photo : DR

La croissance de l’entreprise, dont l’activité repose actuellement sur quatre grands secteurs, à savoir l’événementiel, le négoce, la construction et l’industrie, devrait être principalement tirée par les deux derniers. L’activité liée à la construction bénéficie de la volonté des promoteurs et autres acteurs de l’immobilier de développer de projets plus vertueux d’un point de vue environnemental. "En proposant des containers recyclés, nous répondons à la nécessité d’un nombre croissant d’acteurs de porter de projets avec une empreinte carbone réduite", explique le directeur général de l’entreprise.

Dans l’industrie, c’est le développement des énergies renouvelables qui profite à Capsa Container. Le segment compte déjà pour 50 % de l’activité de l’entreprise. "Nous enregistrons parmi nos clients des spécialistes du biogaz, de l’hydrogène, du traitement de l’eau, de l’air et des déchets", énumère Félix Baezner. 40 % de cette production part pour l’étranger. "Le gros avantage du container, poursuit le dirigeant, c’est qu’il a les mêmes dimensions, où que l’on soit dans le monde. Il facilite l’export de nos clients."

Lyon # Industrie # PME # Made in France # Investissement industriel