Colmar

Tourisme

Un musée du chocolat va ouvrir ses portes à Colmar

Par Adelise Foucault, le 16 septembre 2019

D’ici à la fin de l’année, un musée du chocolat ouvrira ses portes à Colmar, dans le bâtiment de l’ancien magasin de meubles Moba. Deux autres musées devraient ensuite y voir le jour d’ici à deux ans : un musée du vin et un musée du biscuit alsacien. Trois projets en un portés par la famille belge Van Belle.

Un étage du musée sera dédié aux chocolatiers alsaciens et à l'histoire du chocolat sur le territoire.
Un étage du musée sera dédié aux chocolatiers alsaciens et à l'histoire du chocolat sur le territoire. — Photo : Choco Story

Un musée du chocolat va ouvrir ses portes à Colmar. C’est Fabrice Stunen, directeur de Choco-Story Paris, qui pilote ce projet. À l’origine, le musée Choco-Story est une initiative privée de la famille Van Belle, passionnée de chocolat, qui a ouvert un premier musée du chocolat en 2004, à Bruges, en Belgique. Un second musée s’est ensuite ouvert à Prague (République tchèque) en 2008, puis à Paris en 2010. Aujourd’hui, sept musées du chocolat existent, ainsi qu’un musée de la lampe et un musée de… la frite.

« Nous nous installons là où il y a un potentiel touristique, explique Fabrice Stunen. Colmar, avec ses trois millions de visiteurs, son tissu culturel et son accessibilité, nous semblait remplir tous les critères, d’autant que l’emplacement trouvé était idéal. »

Trois musées à la place de Moba

La société Choco-Story a en effet fait l’acquisition, il y a un an, d’une surface de 2 700 m² en plein centre-ville de Colmar, dans un bâtiment auparavant occupé par le magasin de meubles Moba, qui a fermé ses portes.

« Le projet, c’est d’y créer, non pas un, mais trois musées », annonce Fabrice Stunen. Un musée du chocolat, qui ouvrira avant la fin de cette année, un musée du vin qui pourrait voir le jour sous un an et un musée du biscuit alsacien, qui pourrait être lancé d’ici à deux ans. « Notre ambition est que ce bâtiment devienne un centre de diffusion du patrimoine alsacien », précise-t-il.

Un projet à 10 M€

L’enveloppe globale de ce projet est estimée à 10 M€. Les ingrédients qui ont fait le succès de Choco-Story seront appliqués : un musée généraliste pour « transmettre les connaissances sur les origines et la fabrication, de façon accessible et ludique », par le biais d’un atelier de fabrication du chocolat, et un étage dédié au chocolat en Alsace, « avec des sculptures réalisées par des artisans locaux, une mise en valeur des chocolatiers alsaciens, leur histoire, leur localisation géographique », précise Fabrice Stunen.

Ce musée emploiera trois à quatre personnes au démarrage. Avec d’autres embauches prévues en fonction de la fréquentation. Choco-Story Paris emploie une équipe d’une dizaine de personnes pour 80 000 visiteurs par an.

Un étage du musée sera dédié aux chocolatiers alsaciens et à l'histoire du chocolat sur le territoire.
Un étage du musée sera dédié aux chocolatiers alsaciens et à l'histoire du chocolat sur le territoire. — Photo : Choco Story

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.