Mulhouse

Biens de consommation

Pöppelmann vend des pots d’horticulture recyclables

Par Julie Giorgi, le 16 novembre 2019

Philippe Fuhrer, chef des ventes des produits d’horticulture chez Pöppelmann France, à Rixheim, détaille comment l'entreprise allemande, fabricant de pots et plaques d'horticulture, poursuit son virage vert en lançant une gamme de pots en polypropylène fabriqués à 100 % à partir de matières recyclées et intégralement recyclables.

Philippe Fuhrer est chef des ventes des produits d'horticulture chez Pöppelmann France, à Rixheim.
Pöppelmann poursuit son virage vert en lançant une gamme de pots en polypropylène fabriqués à 100 % à partir de matières recyclées. "Nous fonctionnerons ainsi en économie circulaire", précise Philippe Fuhrer, chef des ventes des produits d'horticulture chez Pöppelmann France, à Rixheim. — Photo : Julie Giorgi

Leader sur le marché des pots et plaques d’horticulture en Allemagne et numéro deux en France, Pöppelmann fait aussi figure de pionnier en matière d’innovation. Après trois années de R & D et de collaboration avec les organismes en charge du tri et du recyclage des déchets ménagers, l’entreprise a lancé en 2018 le programme PÖPPELMANN blue®. Pour ce programme, elle a réalisé des pots en polypropylène intégralement fabriqués à partir de matières recyclées et totalement recyclables. « Notre gamme classique était déjà produite à partir de plastiques recyclés à 80-90 %. Mais là, nous utilisons des plastiques post-consommation provenant du tri sélectif, c’est-à-dire des poubelles jaunes et destinés à y retourner. Ainsi, nous fonctionnons en économie circulaire et nous bouclons le cycle des matières premières », affirme Philippe Fuhrer, chef des ventes des produits d’horticulture chez Pöppelmann France, à Rixheim. D’ici 2025, l’entreprise souhaite convertir l’ensemble de sa gamme de poterie en PÖPPELMANN blue®. « Nous y arriverons sans doute plus tôt en Allemagne car il y a un réel engouement pour ces produits sur le marché allemand. En France, c’est plus compliqué », observe Philippe Fuhrer. Commercialisés depuis deux ans sur les marchés européens, les pots PÖPPELMANN blue® ont généré plus de 10 M€ de recettes, surtout grâce au marché allemand. Le groupe Pöppelmann, qui a son siège en Allemagne, pèse 400 M€ de chiffre d’affaires, dont un quart est réalisé par la poterie pour l’horticulture professionnelle.

Recherches en cours pour les plaques de transport

L’extension des consignes de tri qui doit être généralisée à l’ensemble du territoire français d’ici 2022 permet de recycler un plus grand nombre d’emballages en plastique comme les pots, barquettes et films. La France est à la traîne avec seulement 26 % de plastiques recyclés alors que l’Union européenne a voté une obligation de taux de recyclage à 50 % pour les emballages plastiques d’ici 2025. « Dans notre pays, les déchets plastiques sont envoyés encore trop souvent en incinération ou en enfouissement. C’est regrettable pour l’environnement car c’est une source de pollution, et pour l’économie car c’est une perte de matières premières », souligne le chef des ventes. Pour Pöppelmann, le plastique est un matériau trop précieux pour n’être utilisé qu’une seule fois. Désormais, le groupe cherche une solution pour ses plaques de vente et de transport de pots d’horticulture. Le polypropylène n’apporte pas la rigidité nécessaire à ce type de produit. L’entreprise réfléchit à remplacer les plaques jetables par des plaques réutilisables sous forme de consigne. « Nous avons également envisagé l’utilisation de PET, mais c’est un déchet plastique déjà bien valorisé. Nous aimerions trouver un matériau qui n’est pas encore recyclé », prévient Philippe Fuhrer.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition