Strasbourg

Santé

L'IRCAD s'agrandit et mise sur la robotique chirurgicale

Par Lucie Dupin, le 18 juin 2019

L’IRCAD, l’institut strasbourgeois de recherche contre le cancer de l’appareil digestif, construit une extension destinée à la chirurgie assistée par robot. L'investissement s'élève à 52  millions d'euros. 

Industriels et collectivités locales contribuent au financement de l'extension de l'IRCAD 3.
Industriels et collectivités locales contribuent au financement de l'extension de l'IRCAD 3. — Photo : © Lucie Dupin

L’IRCAD, l’institut de recherche contre le cancer de l’appareil digestif, (15 M€ de CA ; 49 salariés et 182 personnes sur site) construit une troisième unité. Dédié à la robotique chirurgicale, l’IRCAD 3 doit être livré sur une superficie de 2 200 m² au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg d’ici le printemps 2020.

L’investissement, de l’ordre de 52 millions d’euros, est financé à hauteur de 10,5 % par les collectivités locales telles la Région Grand Est, le Conseil départemental 67, la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg et à hauteur de 5 % par le fonds européen Feder. Le reste est pris en charge par l’IRCAD et des partenaires privés, principalement les industriels Medtronic et Stroz. L’IRCAD 3 sera composé d’un auditorium de 300 places et équipé de robots flexibles fournis par Storz et Medtronic. Ce dernier dispose par ailleurs de son propre centre de formation au sein de l’IRCAD 2 dédié à la chirurgie mini-invasive.

Extensions internationales

 «Implanté il y a 25 ans à Strasbourg, l’IRCAD a depuis essaimé à travers le monde et compte des extensions internationales au Brésil, à Taïwan et au Liban. D’autres projets sont en cours de négociation au Rwanda et aux États-Unis, ainsi qu’en Chine à travers une équipe sud-coréenne », souligne le Professeur Jacques Marescaux, Président de l’IRCAD.

Robert Herrmann, président de l’Eurométropole estime quant à lui que « soutenir l’IRCAD, c’est contribuer à la dynamique d’un territoire qui favorise le développement des technologies médicales, notamment au sein du campus NextMed, ainsi qu’à son attractivité économique ».
L’institut forme 6 200 chirurgiens par an et estime pouvoir en former 2 000 de plus avec cette troisième unité.

Industriels et collectivités locales contribuent au financement de l'extension de l'IRCAD 3.
Industriels et collectivités locales contribuent au financement de l'extension de l'IRCAD 3. — Photo : © Lucie Dupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.