Bas-Rhin

Imprimerie

La RSE, une pratique naturelle et collective pour l'imprimerie Geiger

Par Lucie Dupin, le 17 octobre 2019

Pour Geiger, la RSE fait partie intégrante de l’activité de l’entreprise. D’autant plus que, adossée à un groupement d’imprimeries familiales, la société alsacienne se sent épaulée dans sa démarche.

Romain Chapelier (à gauche) dirige l'imprimerie Geiger présidée par Jean Weitel (à droite) et pratique la RSE depuis longtemps.
Romain Chapelier (à gauche) dirige l'imprimerie Geiger présidée par Jean Weitel (à droite) et pratique la RSE depuis longtemps. — Photo : © Lucie Dupin

« Nous avons toujours fait de la RSE naturellement. Sur une équipe de 25 personnes, l’ancienneté moyenne est de 17 ans, c’est un chiffre qui parle de soi », estime Jean Weitel, président de l’imprimerie Geiger. L'entreprise d'Illkirch-Graffenstaden, dans le Bas-Rhin, a réalisé un chiffre d’affaires de 3,25 M€ en 2018.

La RSE comme mode de fonctionnement

À titre d’exemple d'action RSE, le dirigeant souligne que « la climatisation a été installée assez tôt, en 2003, dans les ateliers qui pouvaient alors monter jusqu’à 38 degrés… » Une démarche qui pourrait passer pour anecdotique, et pourtant, c’est la conception que se fait l’imprimerie Geiger de la Responsabilité sociétale et environnementale.

« La RSE, c’est un grand investissement en temps. Elle ne doit pas être un outil pour augmenter le chiffre d’affaires. »

« Il est difficile de mesurer l’amortissement des actions menées dans le cadre de la RSE. C’est un grand investissement en temps, estime quant à lui Romain Chapelier, directeur général de l’entreprise. Cela ne doit pas être vu comme un outil pour augmenter le chiffre d’affaires, mais bel et bien un mode de fonctionnement avant toute chose. Et il est important d’impliquer les salariés dans la démarche. »

L'émulation collective comme levier de la RSE

Si la RSE a toujours été intégrée à la bonne marche de l’entreprise, c’est en 2015 que l’imprimerie Geiger a vraiment posé les initiales RSE sur ses actions. En effet, la société fait partie du groupement Imprifrance, qui réunit 60 imprimeries familiales à travers la France. Parmi elles, 45 se sont lancées dans une réflexion RSE, avec la mise en place d’un comité de pilotage, dont est membre Jean Weitel.

Chaque année, trois thématiques sont définies et les membres s’engagent à les développer et à communiquer leurs résultats chiffrés. « Ces indicateurs sont collectés à titre indicatif par Imprifrance, mais pour les membres qui appliquent les thèmes annuels, c’est un moyen de se situer et d’évaluer ses pratiques », explique Romain Chapelier. Ainsi, entre 2015 et 2018, Geiger a vu son taux de gâche de papier passer de 18,2 % à 16,1 %, dans le cadre de l’une des thématiques concernant la réduction des déchets papier.

Les thèmes retenus en 2019-2020 par le groupement sont la consommation de carburant, l’intégration de personnel en situation de handicap et l’amélioration des marges sur le panier moyen.

Romain Chapelier (à gauche) dirige l'imprimerie Geiger présidée par Jean Weitel (à droite) et pratique la RSE depuis longtemps.
Romain Chapelier (à gauche) dirige l'imprimerie Geiger présidée par Jean Weitel (à droite) et pratique la RSE depuis longtemps. — Photo : © Lucie Dupin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.