Ariège

BTP

Capital

R3S impose son expertise dans le renforcement structurel des bâtiments

Par Marina Angel, le 08 février 2023

Spécialisée dans la conception et la mise en œuvre de techniques de réparation et de renforcement dans le bâtiment et le génie civil, la société ariégeoise R3S est en pleine croissance. L’entrée d’Irdi Capital Croissance au capital doit accompagner une nouvelle étape de développement.

Didier Kuss, directeur général, et Stéphane Panin, président et fondateur de R3S.
Didier Kuss, directeur général, et Stéphane Panin, président et fondateur de R3S. — Photo : Marina Angel

Réparer plutôt que reconstruire. Ce pourrait être la devise de Stéphane Panin, président et fondateur de la PME ariégeoise R3S (Résine, Réparation, Renforcement et Structure, 60 salariés, CA 2022 : 6,4 M€). L’ingénieur en génie civil et infrastructures a su agréger toute une palette d’expertises à partir de solutions développées au sein même de son entreprise, positionnée sur les métiers de la rénovation et de la réparation dans le bâtiment et le génie civil.

À la clef, une forte croissance. Entre 2020 et 2022, le chiffre d’affaires est passé de 1,9 à 6,4 millions d’euros. Les effectifs ont plus que doublé. Pour répondre aux besoins du marché, la société, créée en 2011 à Mazères, s’apprête à franchir un nouveau cap.

L’exercice en cours, bouclé au 30 juin 2023, devrait s’établir à 8,5 millions d’euros, le suivant à 11,7 millions. "Nous devrions passer le cap des 20 millions de chiffre d’affaires dans un délai de quatre à cinq ans", souligne Didier Kuss, qui a rejoint l’entreprise en juillet 2022 comme directeur général.

Renforcement du maillage national

La société ariégeoise compte actuellement quatre entités : R3S France, à Mazères, qui regroupe le siège, l’ingénierie et les équipes support ; R3S Atlantique-Pyrénées, créée à Bayonne en 2020 et renforcée par une antenne en Gironde, ouverte en février 2022 ; et R3S Paris-Ile-de-France et R3S Rhône-Méditerranée, créées en 2021. L’ensemble totalise une soixantaine de salariés, dont une vingtaine en Ariège. L’ambition est de renforcer ce maillage territorial. De nouvelles implantations sont prévues à Lyon, Rennes, Lille et Metz. Chacune devrait générer une vingtaine d’emplois supplémentaires.

L’extension du site de Mazères est aussi à l’ordre du jour. Le chantier de 600 m2 de locaux supplémentaires sera engagé avant l’été, pour une mise en service en fin d’année. Pour muscler sa structure financière et accélérer son plan de développement, R3S ouvre con capital à Irdi Capital Croissance, qui entre à hauteur de 20 %. Stéphane Panin reste majoritaire à 80 %.

De nombreux axes de développement

R3S, dont le nom est déjà associé à la rénovation de nombreux monuments historiques (cathédrales d’Auch et de Rodez, escalier royal du château de Chambord, Hôtel-Dieu de Lyon…), a su diversifier ses marchés. "Nos solutions permettent de diviser, a minima par trois, les coûts par rapport à des chantiers de reconstruction", se félicite Stéphane Panin.

De quoi séduire de nombreux clients publics ou privés pour du maintien en conditions opérationnelles d’équipements publics, d’immeubles d’habitation ou d’ouvrages d’art, que les structures soient en bois, lamellé-collé, pierre ou béton. R3S est devenu l’un des acteurs majeurs en France de la protection contre la corrosion des ouvrages en béton armé.

Autre marché en pleine expansion : celui de la transition énergétique des locaux tertiaires. "Nous nous préparons à une explosion des demandes de diagnostics et de renforcements structurels pour accompagner l’intégration de panneaux photovoltaïques en toiture", confie le chef d’entreprise.S

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition