Haute-Garonne

BTP

RSE

Les professionnels du BTP de la Haute-Garonne musclent leur RSE

Par Philippe Kallenbrunn, le 29 novembre 2023

Une nouvelle charte d’engagements volontaires, nommée Ethibat RSE, officialise la démarche des entreprises adhérentes de l’antenne haut-garonnaise de la Fédération française du bâtiment et des travaux publics.

Émile Noyer (au centre), président de la FFB 31, accompagné par Pierre Aoun (LP Promotion), Philippe Trantoul (Altéal), Mathieu Roudié (FFB 31), Yoann Paulien (Préfabos), Christophe Lamarque (Sanizinc) et Nicolas Cantrelle (FFB 82), a présenté la nouvelle charte Ethibat RSE, le 29 novembre 2023 à Toulouse.
Émile Noyer (au centre), président de la FFB 31, accompagné par Pierre Aoun (LP Promotion), Philippe Trantoul (Altéal), Mathieu Roudié (FFB 31), Yoann Paulien (Préfabos), Christophe Lamarque (Sanizinc) et Nicolas Cantrelle (FFB 82), a présenté la nouvelle charte Ethibat RSE, le 29 novembre 2023 à Toulouse. — Photo : Philippe Kallenbrunn

L’antenne haut-garonnaise de la Fédération française du bâtiment et des travaux publics a présenté la charte Ethibat RSE, ce 29 novembre 2023, dans ses locaux à Toulouse. Ce nouveau dispositif élargit aux différents volets RSE les engagements de la convention Ethibat, établie en 2015, qui portait sur les bonnes pratiques et la promotion d’une concurrence saine et loyale chez les professionnels du secteur. Il s’agit aussi de marquer la volonté de la filière de combattre les entreprises aux comportements nuisibles.

“Malgré toute l’énergie que nous mobilisons, des entreprises sont encore lourdement condamnées en appel pour des faits de fraude à la main-d’œuvre tout en continuant à traiter les marchés de logements, blâme Émile Noyer, le président de la FFB 31. Ces entreprises ne paient pas de cotisations aux Urssaf, aux caisses de congés payés, à l’assurance maladie, elles ne paient pas d’impôts non plus. Ce sont des situations absolument anormales. La recherche du prix le plus bas n’est pas une justification du fait qu’on puisse tout se permettre. Il faut donc lutter contre ces entreprises et il ne faut pas les faire travailler.”

Entreprises vertueuses

Dans cette perspective, Ethibat RSE s’inscrit en pleine et entière cohérence avec les standards qui définissent la RSE décrits par la norme internationale ISO 26 000 et le cadre indiqué par le gouvernement français. Son objectif est de faire reconnaître l’engagement des parties prenantes (TPE/PME et artisans du BTP), leurs comportements éthiques et leurs impacts positifs sur la société au regard de sept champs d’action clés. Parmi ceux-ci figurent les relations et conditions de travail, les Droits de l’Homme, la loyauté des pratiques, la gouvernance de l’organisation (transparence sur les comptes et l’actionnariat, attestation de non-condamnation au titre du travail illégal ou dissimulé), ou les communautés et le développement local. Mais aussi les questions relatives aux consommateurs (interdiction de démarchage téléphonique pour les travaux de rénovation énergétique), et l’environnement (réduction et tri des déchets). Cet engagement permet notamment de répondre aux besoins croissants des collectivités et des établissements publics en termes d’éthique professionnelle. Dans le cadre de dispositifs tels que le SPASER (schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables), les acheteurs publics sont en effet en attente de pouvoir identifier et valoriser les entreprises vertueuses.

200 signataires

En pratique, la charte Ethibat RSE est accessible à toutes les entreprises adhérentes à la FFB 31. Ces dernières peuvent candidater en complétant un dossier en ligne. En cas d’écart constaté entre les critères d’attribution et les informations renseignées par l’entreprise, une commission est chargée de statuer sur le dossier et de proposer un recours ultérieur en cas de non-attribution. Parallèlement, la FFB 31 s’engage à accompagner ses adhérents dans la structuration de leurs engagements sociétaux et environnementaux (ateliers, diagnostics, audits…).

“Nous enregistrons à ce jour 200 entreprises signataires de la charte et nous avons l’objectif de porter ce nombre à 250 en janvier 2024”, précise Mathieu Roudié, président assesseur de la FFB 31 et chef de file Ethibat RSE, dispositif auquel s’est déjà ralliée la FFB du Tarn-et-Garonne. Lors de la présentation de la nouvelle charte, le promoteur LP Promotion, le bailleur social Altéal ou encore les sociétés Préfabos (constructeur de structures en béton) et Sanizinc (couverture zinguerie), tous adhérents, ont expliqué les bienfaits de leur engagement.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition