Seine-Maritime

Transport-logistique

PME

Séverine Duhaudt (ERD PL) : "On ne m’a pas accordé d’aide à l’immobilier pour m’agrandir"

Par Sébastien Colle, le 21 novembre 2023

Gérante de l’entreprise normande de réparation de poids lourds et location de véhicules ERD PL, Séverine Duhaudt a mené un projet d’agrandissement pour soutenir le développement de son activité. Malgré ses démarches auprès de la Métropole de Rouen, elle n’a pu obtenir d’aide pour sa nouvelle installation.

"Il a fallu se battre pour arriver à mener à bien notre projet", assure Séverine Duhaudt, gérante de ERD PL.
"Il a fallu se battre pour arriver à mener à bien notre projet", assure Séverine Duhaudt, gérante de ERD PL. — Photo : DR

À l’étroit sur son site de Oissel (Seine-Maritime), Séverine Duhaudt, gérante de l’entreprise de réparation de poids lourds et location de véhicules ERD PL (11 salariés), s’est mise en quête d’un nouveau terrain en 2021. Une nécessité de s’agrandir face au développement de son activité. Et un emplacement situé sur le trajet du futur contournement Est de Rouen qui aurait pu entrainer des problèmes d’exploitation pour l’entreprise, lors de la phase de chantier de la future infrastructure : "Nous allions donc être impactés et la Métropole de Rouen devait nous accompagner dans ce projet", explique la dirigeante. Avec la volonté de profiter de ce déménagement pour devenir propriétaire de son futur terrain, et convaincu d’obtenir une aide financière de la part de la Métropole, Séverine Duhaudt se lance dans l’aventure et reçoit tout d’abord deux propositions de services de la Métropole rouennaise "mais qui ne correspondaient pas à nos demandes". La gérante s’intéresse alors aux terrains mis en vente par les services de la Métropole sur le site du parc d’activités de la Sablonnière à Oissel : "J’ai constitué un dossier d’aide à l’immobilier auprès de la Métropole, dans l’attente de notre passage en commission d’attribution."

Une demande d’aide refusée

Las, la dirigeante, également conseillère prud’homale pour la CPME, n’aura pas la chance de voir son dossier étudié : "J’ai reçu un courrier des services de la Métropole de Rouen pour me dire que je n’étais pas éligible à l’aide car je n’étais pas une entreprise innovante. On m’a aussi dit que, comme j’avais pu boucler mon budget via un financement bancaire, je n’avais pas le droit à cette aide". Une décision qui a fait bondir la cheffe d’entreprise : "C’est une aide qui nous aurait beaucoup aidés à mener à bien notre projet, car elle peut monter jusqu’à 200 000 euros. Et pour avancer sur un projet, il faut bien trouver un financement ! À cause de ce refus, j’ai dû renégocier à la hausse mon enveloppe budgétaire avec la banque, afin de compenser l’absence de cette aide que nous avions longuement préparée. Nous avons eu beaucoup de difficulté à boucler ce projet d’agrandissement sans cette aide. Et les raisons du refus invoquées par les services de la Métropole sont pour le moins discutables", regrette la gérante d’ERD PL, qui avait reçu le soutien de son président de syndicat patronal de la CPME Normandie pour porter le projet auprès des instances dirigeantes de la collectivité.

Si au final, Séverine Duhaudt a tout de même pu monter son projet, elle regrette le manque de soutien de la collectivité : "Il a fallu se battre pour arriver à mener à bien notre projet, et sans le soutien que nous espérions trouver auprès de la Métropole de Rouen". Un projet qui a permis à l’entreprise d’acquérir un terrain de 8 500 mètres carrés, sur lequel un bâtiment de 1 400 mètres carrés a été construit, permettant ainsi de doubler les capacités d’activité d’ERD PL ainsi que l’embauche de quatre nouveaux salariés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition