Orne

Réseaux économiques

Le groupement d'employeurs Progressis change sa gouvernance

Par Isabelle Evrard, le 23 novembre 2021

Le groupement d’employeurs Progressis a mis en place un nouveau comité de direction tripartite. Mathieu Thureau prend la direction de cette nouvelle gouvernance.

Le nouveau comité de direction de Progressis ; Mathieu Thureau, Nadia Bretheau Mancel et Valérie Stoll.
Le nouveau comité de direction de Progressis ; Mathieu Thureau, Nadia Bretheau Mancel et Valérie Stoll. — Photo : Thomas Turland

Chargé de développement au sein du groupement d’employeurs Progressis depuis 2015, Mathieu Thureau a été nommé à la tête de l’organisme et prend ainsi la suite de Jean-Luc Connan. Le nouveau comité de direction est aujourd’hui composé d’une responsable des ressources humaines (Nadia Bretheau Mancel), d’une responsable financière (Valérie Stoll) et d’un directeur (Mathieu Thureau). "Nous avons changé notre mode de gouvernance pour passer à un comité de direction à trois têtes, car il était plus logique d’intégrer cette notion de collectif, dans un groupement d’employeurs où l’on parle de temps partagé. Nous voulons ainsi intégrer la réflexion d’un maximum de personnes pour prendre des décisions", explique Mathieu Thureau.
La nouvelle direction compte, dès 2022, mettre l’accent sur la mise en relation et la communication, en interne, au sein de la communauté Progressis : "Les entreprises adhérentes qui se partagent des salariés, ne se connaissent pas forcément entre elles. Nous allons organiser des événements communs pour que tous se rencontrent et partagent leurs expériences…"

Faciliter l’aide au recrutement

Les principaux postes demandés par les entreprises concernent la gestion administrative, la communication et le service qualité & environnement. "Par notre connaissance du territoire et du réseau d’entreprises, nous servons de plus en plus souvent de facilitateur dans l’aide au recrutement des entreprises et intervenons comme un service de conseils en ressources humaines", reconnaît le directeur. Flexibilité, polyvalence, absence de routine… Le temps partagé trouve de plus en plus d’échos positifs chez les salariés : "Nous arrivons à toucher des candidats qu’une entreprise ne touche pas dans le cadre d’un recrutement classique", assure Mathieu Thureau.

Créé en 2006, le groupement, basé à Sarceaux dans l’Orne, rayonne en Normandie dans quatre départements normands : l’Orne, le Calvados, l’Eure et depuis 2020, la Manche. Progressis compte aujourd’hui 150 entreprises adhérentes et 120 salariés mis à disposition en temps partagé.

Le nouveau comité de direction de Progressis ; Mathieu Thureau, Nadia Bretheau Mancel et Valérie Stoll.
Le nouveau comité de direction de Progressis ; Mathieu Thureau, Nadia Bretheau Mancel et Valérie Stoll. — Photo : Thomas Turland

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail