Eure

Numérique

Altitude infrastructure adopte une nouvelle organisation

Par Rédaction Normandie, le 19 décembre 2016

L'opérateur normand Altitude infrastructure, spécialiste de l'aménagement numérique des territoires en très haut débit, adopte une nouvelle organisation interne avec la création d'une holding.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Déploiement, exploitation, commercialisation et maintenance... Pour mieux organiser l'ensemble de ses domaines d'intervention, Altitude infrastructure (Val de Reuil-27) spécialiste de l'aménagement numérique des territoires en très haut débit, adopte une nouvelle organisation interne avec la création d'une holding. Désormais, quatre filiales autonomes et spécialisées sont regroupées sous Altitude infrastructure holding: AI THD, AI Construction, AI Exploitation et Wibox. Pour les diriger, quatre directeurs généraux sont ou seront prochainement recrutés.

Emmanuel Chrétien à la direction financière de la holding

Après avoir mené sa carrière dans des fonctions mixtes entre RH, finance et contrôle de gestion, dans l'industrie (Alcatel) puis dans le service aux entreprises (Canon, SFR), Emmanuel Chrétien (50 ans) prend la direction administrative et financière de la holding. Séduit par: "Une conception des DSP et une approche client radicalement différentes" de celles précédemment rencontrées chez un grand opérateur, Emmanuel Chrétien estime: "Pour Altitude infrastructure tout se joue maintenant. Les signatures de l'an dernier ont été décisives et les trois ans à venir conforteront cette dynamique".

Recrutements accélérés

Alors que la direction d'Altitude infrastructure prévoyait une trentaine de recrutements en 2016, l'opérateur a finalement intégré une cinquantaine de nouveaux collaborateurs et estime à une soixantaine le nombre de recrutements pour l'année 2017, soit près de 240 salariés au total. Des recrutements destinés à renforcer les positions du spécialiste de l'aménagement numérique qui vise les 3 millions de prises FTTH, explique le P-dg, David El Fassy: "En 2022, date objectif pour la couverture intégrale de la population française en Très haut débit, nous estimons que nous représenterons trois millions de prises FTTH, avec 23% de parts de marché sur les RIP. Notre gestion d'actifs sera alors valorisée à hauteur de 3,5 milliards d'euros".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition