Morbihan

Agroalimentaire

Breizh Pop revisite l’apéritif avec son pop-corn salé léger

Par Ségolène Mahias, le 20 janvier 2022

Xavier Henry et Anaïs Cozian ont mis au point le premier pop-corn salé aux arômes naturels français. Soufflé à l’air chaud, riche en fibres, le Breizh Pop salé remise le glucose du caramel pour des ingrédients privilégiant la culture bio. Le premier pop-corn salé Made In Breizh est produit à Saint-Avé, près de Vannes.

Anaïs Cozian et Xavier Henry produisent et commercialisent le premier pop-corn salé breton.
Anaïs Cozian et Xavier Henry produisent et commercialisent le premier pop-corn salé breton. — Photo : Ségolène Mahias

Après le Breizh Cola, les Gavottes, les chips Brets, Breizh Pop sera-t-elle une nouvelle success story à la sauce bretonne ? Ses créateurs, Xavier Henry et Anaïs Cozan l’espèrent, mais modestement ils entendent faire connaître leur marque et leur innovation qui sort des sentiers battus. Après deux ans de R & D et de tests, ils ont mis au point les quatre recettes de leur pop-corn salé issu d’ingrédients bios ou naturels. Passé par une école de commerce, Xavier Henry a toujours eu l’envie d’entreprendre. Un échange avec un ami à s’intéresser au pop-corn aromatisé qui perce sur les marchés anglo-saxons à l’instar de la chips. Banco, l’idée était née avec un postulat. "J’ai voulu en faire quelque chose de léger et de sain quand les pop-corn au caramel sont des bombes de sucre." De recherche en recherche, le couple d’entrepreneurs est parvenu à développer une technique de soufflage de maïs bio français qui en fait un produit riche en fibres et naturel. "Notre produit est le seul à être soufflé à l’air chaud alors que les autres sont soufflés à l’huile. Nous sommes aussi les premiers à utiliser des arômes naturels sur ce produit salé."

Depuis un an, les deux créateurs n’ont pas perdu de temps : mise au point des recettes, acquisition de l’outil de fabrication, installation dans un local de production à Saint-Avé.

57 points de vente

Pour monter ce projet, le duo bénéficie de soutiens financiers et d’expertises comme celui d’Hubert Henry, père de Xavier Henry, expert-comptable ainsi que celui de Stéphane Kerdodé, ancien dirigeant de la Brasserie Lancelot, co-créateur du Breizh Cola et désormais à la tête de la Distillerie de la Mine d’or. La région Bretagne et Bpifrance apportent aussi leur appui. Xavier Henry et Anaïs Cozian ont également fait appel à des concours bancaires pour mettre Breizh Pop sur les rails. "Nous sommes les premiers en France a proposé ce type de produit", commentent-ils. Depuis cet été, leurs produits sont commercialisés. Leur premier marché est la GMS. Leurs produits ont ainsi fait leur apparition dans plusieurs enseignes "sur un axe Grand-Ouest qui va des Sables d’Olonne à Granville. Être présents dans les grandes surfaces de distribution offre une grande visibilité et des volumes", souligne Xavier Henry. Le duo mise aussi sur le secteur des cafés hôtels restaurants pour installer sa gamme.

Le créneau des magasins biologiques, des épiceries, des boutiques de produits du terroir est également un canal de vente qu’explorent les créateurs de Breizh Pop. Diplômée en marketing et ayant travaillé dans le réseau Biocoop, Anaïs Cozian met à profit son expérience pour gagner des parts de marché sur ce segment. À moyen terme, Breizh Pop pourrait faire son apparition lors d’événements, de festivals et pourquoi pas dans des cinémas indépendants. À date, leurs pop-corn saveurs mexicaines, vinaigre de cidre et algues marines, emmental noix, jambon fumé sont vendus dans 57 points de vente. "Notre ambition est d’en avoir une centaine assez rapidement." L’an prochain, les créateurs devraient faire appel à une agence commerciale pour accélérer leur développement commercial en GMS. Xavier Henry et Anaïs Cozian se chargeront alors du développement de la marque et du contrôle qualité.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition