Morbihan

Agroalimentaire

Après avoir investi dans un centre de stockage, TMCE développe son réseau en Allemagne

Par Xavier Eveillé, le 26 octobre 2021

Spécialisée dans les engrais biologiques et écologiques, TMCE (180 salariés, 31 millions d’euros de chiffre d’affaires) connaît une croissance forte. Elle a investi 500 000 euros dans un nouveau centre de stockage et accentue son déploiement en Europe.

Hervé Philippe, président de TMCE, Christelle Philippe-Ménard, directrice générale, et Alice Cotens, responsable communication-marketing.
Hervé Philippe, président de TMCE, Christelle Philippe-Ménard, directrice générale, et Alice Cotens, responsable communication-marketing. — Photo : Xavier Eveillé

Installé à Saint-Gonnéry depuis 2000 et dirigé par Hervé Philippe (président) et Christelle Philippe-Ménard (directrice générale) depuis 2006, le spécialiste des engrais biologiques et écologiques TMCE (31,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020) connaît une forte accélération de son activité. La société de plus de 180 salariés (dont environ 150 technico-commerciaux et une trentaine de personnes au siège) récolte les fruits des investissements récents, comme la tour haute de 17 mètres, érigée en 2015 et qui concentre en vertical l’essentiel des process. "Depuis la construction de cette deuxième tour, la production a progressé de 125 %, résume Hervé Philippe. Suite logique, nous avons investi cette année 500 000 euros dans un nouveau centre de stockage semi couvert plus fonctionnel. L’usine couvre désormais 6 000 m² et le stockage 4 000 m²."

Accélération en Allemagne

Autre nouveauté : l’entreprise se renforce sur le marché allemand, où elle vient de créer une filiale avec une équipe de trois technico-commerciaux. "Cela faisait quinze ans que nous étions présents en Allemagne, mais jusqu’alors via la filiale suisse (huit technico-commerciaux)", précise Hervé Philippe. TMCE est également présent en Belgique (dix technico-commerciaux) et en Italie.

Les raisons du succès des marques du groupe indépendant TMCE (détenu à 100 % par ses deux dirigeants) tiennent essentiellement au positionnement constant et originel sur le segment des engrais "verts" : "Nous avons développé nos propres solutions alternatives qui s’appuient sur les fonctions naturelles des écosystèmes pour favoriser les productions agricoles. Nous sommes dans la droite ligne du Grenelle de l’Environnement de 2008. Quand il s’est mis en place, nous étions déjà mûrs. On était déjà dans ce que voulait la société française. Le Grenelle a été le déclic. À ce jour, nous avons fertilisé 200 000 hectares", souligne Hervé Philippe.

Un credo : réduire les intrants

"La logique de l’entreprise vise "depuis le début" à réduire les intrants (produits non présents naturellement dans le sol et utilisés pour améliorer les rendements, NDLR) "tant dans les cultures que dans les produits vétérinaires", explicite Christelle Philippe-Ménard. TMCE a pu compter sur l’aide de plusieurs centres de recherche depuis ses premiers pas : le CRA-W de Gembloux (Belgique), l’Inra de Dijon et Agro Paris Tech. L’entreprise bretonne structure ses produits sous trois grandes marques : TMS pour les sols (amélioration des rendements avec micro-organismes), TMA pour les animaux (amélioration des rations, de la fécondité…) et TML pour les liquides (aliment complémentaire pour le métabolisme des animaux). Elle développe aussi des seaux à lécher (TMB) ou encore des compléments pour litières.

Fondée en 1993 par le père de Christelle Philippe-Ménard, Georges Ménard, l’entreprise fabrique en continu et dispose encore de marge de progression en production. "Nous recrutons des technico-commerciaux en permanence, un métier clairement sous tension. Nous avons des postes à pourvoir dans toute la France."

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail