Services

Alliance : Pourquoi Nestadio Capital s'allie à GwenneG

Par Géry Bertrande, le 02 octobre 2015

Lancée en juin 2015, la plateforme de crowdfunding GwenneG reçoit le soutien du fonds d'investissement Nestadio Capital. Décryptage d'une alliance.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Pour Nestadio Capital comme pour GwenneG (« petits sous » en breton), un leitmotiv commun : « soutenir les initiatives économiques et l'emploi breton ». Le fonds d'investissement et la plateforme de crowdfunding ont donc décidé de s'allier. GwenneG va ainsi « étoffer son offre et permettre aux internautes de participer simplement au développement d'entreprises locales », qui seront sélectionnées par les deux partenaires. De son côté, le fonds Nestadio Capital, qui revendique plus de 80 participations dans les PME et start-up technologiques (85 à ce jour pour 60 M?), diversifie ses co-investissements en faisant appel au financement participatif.




Complémentaires

Pour son DG Bertrand Begin, cette alliance s'est bâtie « de façon naturelle » entre deux partenaires complémentaires et qui se connaissent bien (les deux hommes avaient déjà travaillé personnellement ensemble par le passé). « Nous allons mutualiser nos contacts, échanger des informations, pour pouvoir orienter correctement nos contacts vers les meilleures sources de financement », explique-t-il. Nestadio instruit 800 dossiers par an de toute la France, pour en retenir dix en amorçage de start-up depuis 2010 (de 100 à 200 K?) et autant en financement d'entreprises traditionnelles depuis 2005 (de 300 K? à 1 M?). « Nous avons beaucoup regardé les dossiers de crowdfunding... », explique-t-il, « effrayé par l'explosion du nombre de plateformes ». Il a préféré nouer un partenariat avec l'une d'elles en place localement plutôt que d'en créer une énième, et a trouvé en GwenneG un partenaire régional sérieux, fiable et qui accompagne. « Une plateforme de crowdfunding doit être un vrai projet d'accompagnement et pas seulement un outil de diffusion, insiste Bertrand Begin. Elle a une vocation plus grand public pour tester des produits et peut apporter des réponses marchés nécessaires à un fonds d'investissement. »




Sérieux et crédibilité

De son côté, Karim Essemiani, fondateur de GwenneG, défend cette alliance avec un acteur « fortement ancré » sur le territoire breton, très en phase avec la filière digitale d'avenir. Un fonds au « processus affirmé et aguerri, gage de sérieux et de garantie dans une logique de dérisquage ». Leur double lecture critique des dossiers instruits permettra en effet de diviser le risque, selon Karim Essemiani : « C'est important dans une logique de développement. » Et un porteur de projet aura d'autant plus de poids face à un fonds d'investissement que s'il a pu démontrer la pertinence de son offre en la testant en amont directement sur le marché via le crowdfunding. « C'est la meilleure preuve d'un concept pour rassurer un fonds. » Déjà soutenue par Groupama Loire-Bretagne, qui l'héberge au coeur de son siège rennais, GwenneG est l'une des premières plateformes françaises à proposer les trois formes de financement : don, prêt et investissement en capital, pour lequel elle vient d'être accréditée. Karim Essemiani n'exclut pas d'autres partenariats à l'avenir.



Géry Bertrande
www.gwenneg.bzh

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises