Bretagne

Services

Air ITM : La compagnie cherche à atterrir à Vannes

Par Violaine Pondard, le 07 septembre 2012

TRANSPORT AÉRIEN Filiale du groupement des Mousquetaires, la compagnie aérienne dédiée aux classes affaires veut couvrir les pôles économiques bretons.
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Une demande d'autorisation auprès de l'aviation civile pour atterrir et décoller depuis l'aéroport de Vannes-Meucon vient d'être déposée par la compagnie de transport aérienne Air ITM. La filiale du groupement des Mousquetaires cherche de nouvelles pistes. Si techniquement, l'opération est possible avec seulement deux passagers aujourd'hui, la réglementation ne le permet pas encore. «Nous sommes dépendants de la performance de l'avion. Et la piste est trop petite», précise l'un des trois pilotes, Romain Trafial. Pourtant, la possibilité de réaliser des vols depuis Vannes, en complément de Lorient, Quimper, Dinard, Rennes, Brest et Saint-Brieuc serait une nouvelle opportunité de développement pour Air ITM. Compagnie aérienne autorisée à commercialiser le transport de passagers depuis 2005 qui observe à Vannes un potentiel de marché intéressant avec un bon tissu d'entreprises.




Mailler l'ensemble des pôles économiques breton

«L'idée est de proposer nos services sur l'ensemble des pôles économiques bretons», explique Isabelle Albor, responsable de l'affrètement. «L'avion peut être un outil au service des réseaux et des entreprises». Champ des possibles : réunions, séminaires, visites de chantiers, de sites de production, salons... Le Hawker 400xp, petit avion bi-réacteur d'affaires, doté de neuf places passagers, peut se rendre de Lorient à Prague en deux heures. Il réalise régulièrement des vols pour Manchester, Bruxelles, ou bien encore récemment vers Madrid, la Norvège, la Suède et le cercle polaire. «Nos clients utilisent l'avion de la compagnie comme un taxi», indique Isabelle Albor qui compte 400heures de vol par an. «Il se loue 2.700euros hors taxes de l'heure. Ramené au nombre de passagers, on est à 300euros par personnes. Ce qui peut être plus rentable pour une entreprise qu'un autre moyen de transport, quand on sait qu'on peut économiser les frais d'hébergement pour un aller-retour dans la journée et le temps d'attente pour les correspondances». L'occasion aussi pour une entreprise qui utilise l'avion de préparer sa réunion ou de débriefer à l'intérieur de la cabine. En toute confidentialité.










Premier client, la Scapêche

De plus, Air ITM assure faire preuve d'une grande souplesse et d'une réactivité pour répondre aux demandes. «Lorsqu'il est loué, l'avion est mis à disposition des clients pendant la durée du voyage», indique le pilote. Ce qui veut dire qu'un vol peut-être avancé, retardé, ou qu'une autre escale peut être planifiée en cours de route. Premier client d'Air ITM, la Scapêche, filiale du même groupement, monopolise l'avion une dizaine de voyages par mois pour assurer les rotations des marins de sa flotte au Nord de l'Écosse. Opération réalisée en cinq heures. «S'ils devaient prendre une ligne régulière, ils mettraient plus de 24heures», précise Isabelle Albor.

Air ITM



(Lorient) Directeur général: Denis Caillet Effectif: 5 personnes Chiffre d'affaires 2011: 1million d'euros Tél.: 02 97 37 01 08.

Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture