Le Mans

Finance

Une société d’investissement pour les business angels sarthois

Par Cédric Menuet, le 30 novembre 2016

Le club de business angels Le Mans Sarthe Investissements crée sa société d’investissement de business angels (Siba). Une structure censée renforcer ses capacités de financement des entreprises locales.

Bruno Morin, président de Le Mans Sarthe Investissements, et Jean-Michel Blaquière, animateur de ce club de business angels.
Bruno Morin, président de Le Mans Sarthe Investissements, et Jean-Michel Blaquière, animateur de ce club de business angels. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Deux ans que les business angels de Le Mans Sarthe Investissements (LMSI) travaillent leur projet de création de société d’investissement de business angels (Siba). La labélisation French Tech du Mans l’été dernier a été le déclencheur du montage de cette société d’investissement. « La création d’une Siba était l’une des actions prioritaires figurant dans le dossier de candidature du Mans, indique Jean-Michel Blaquière, animateur du club d’investisseurs. Nous avons reçu un abondement de 100 000 euros de l’Etat au titre du fonds de revitalisation French Tech nous permettant de lancer le projet. » Ainsi, la Siba consacrera essentiellement ses fonds à des projets liés aux mobilités, une des thématiques privilégiées de la French Tech du Mans.

« Effet levier »

Les 62 adhérents de LMSI peuvent ainsi investir à titre individuel dans la Siba qui injecte ensuite les fonds dans plusieurs sociétés différentes. Une levée de fonds supplémentaire arrivant en complément des prises de participations individuelles. « C’est un effet levier qui nous permettra d’aller chercher des dossiers plus sophistiqués avec une force de frappe plus importante », appuie le vice-président du club Michel Vincent, qui annonce également l’ouverture du capital de la Siba aux entreprises sarthoises.

1,4 million d'euros investis

Actifs depuis 2011, les business angels sarthois ont investi jusqu’à présent 1,4 millions d’euros dans une vingtaine d’entreprises locales telles que Myoken, Leedh, Eco Dex ou encore, hors département, comme dans la start-up nantaise AlloVoisins. Le club finance en moyenne six projets chaque année pour un total d’environ 350 000 euros.

Bruno Morin, président de Le Mans Sarthe Investissements, et Jean-Michel Blaquière, animateur de ce club de business angels.
Bruno Morin, président de Le Mans Sarthe Investissements, et Jean-Michel Blaquière, animateur de ce club de business angels. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.