Maine-et-Loire

Communication et médias

Portrait Philippe Vioux, le dirigeant rocker, remonte sur scène avec La Ruda

Par Olivier Hamard, le 13 juin 2019

Cogérant de l’entreprise angevine de communication MorganView et élu de la CCI de Maine-et-Loire, Philippe Vioux a partagé l’aventure du groupe de rock La Ruda pendant quinze ans. Il ressort cet été son saxophone pour une tournée de 23 dates en France.

Philippe Vioux, cogérant de Morgan View, repart cet été en tournée avec La Ruda.
Philippe Vioux, cogérant de MorganView, repart cet été en tournée avec La Ruda. — Photo : Morgan View

Le 15 décembre 2012, La Ruda fait ses adieux au Chabada à Angers : le groupe de rock alternatif angevin laisse derrière lui 11 albums et 1 100 concerts dans le monde entier. Les projecteurs éteints, dans les loges, Philippe Vioux ferme l’étui de son saxophone. Une autre aventure l’attend, entamée depuis quelques années déjà : il a lancé, près d’Angers, en 2009, avec Morgan Bariller, l'agence de communication MorganView, acronyme de leurs nom et prénom.

La musique, le saxophoniste l’écoutera désormais plutôt que d’en jouer. « Après plusieurs années avec la compagnie de théâtre de rue Jo Bithume, j’avais intégré La Ruda en août 1997, se souvient Philippe Vioux. Cela a été une aventure humaine très forte. Nous étions 8 sur scène et 14 sur la route en tournée. Un jour, on a sonné la fin de l’histoire, sans aucune tension. On a arrêté avec plaisir mais, pour moi, il était hors de question de jouer avec un autre groupe ! »

Un bureau dans le camion

Depuis 2012, chacun des musiciens de La Ruda suit sa propre voie, certains dans le monde du spectacle, d’autres non. Plusieurs fois par an, le groupe se reforme, le temps d’une soirée, sans instrument, autour d’une bonne bouffe… A l’été 2018, les huit compères décident de remonter sur scène. « J’ai repris mon saxo, je ne l’avais pas retouché depuis six ans ! » confesse Philippe Vioux.

Alors, chaque lundi soir, depuis septembre, l’entrepreneur angevin reprend son instrument pour une répétition, en prévision de la tournée entamée le 30 mai et qui s’achèvera le 4 août. Sans mettre pour autant son activité d'entrepreneur entre parenthèses: « Les concerts se déroulent principalement le week-end et les outils mobiles permettent de continuer de travailler à distance, précise Philippe Vioux. En temps normal, je bosse déjà beaucoup et ça ne changera pas. Mon bureau, ce sera le camion pendant deux mois, chaque fin de semaine. Mais c’était déjà le cas au temps du groupe ! »

« La vie de musicien ne m’a jamais manqué mais elle m’a apporté une richesse que je ne retrouve pas toujours dans le milieu entrepreneurial. »

En effet, en parallèle de La Ruda, le saxophoniste entrepreneur avait déjà lancé, à la fin des années 1990, une société de production audiovisuelle pour réaliser des captations vidéo de groupes de musique diffusées sur différentes chaînes de télévision. C’est l’alliance de celle-ci, les Films du Réel, et de la société de Morgan Bariller, L’Araignée Rouge, qui a donné naissance à MorganView, forte aujourd’hui de 16 collaborateurs.

« L'entreprise ? Un autre monde, tout aussi passionnant »

En tirant un trait sur la musique et la scène il y a sept ans, Philippe Vioux a endossé le costume d’entrepreneur avec le même bonheur :

Philippe Vioux et Morgan Bariller ont créé Morgan View en 2009. L'entreprise emploie aujourd'hui 16 personnes.
Philippe Vioux et Morgan Bariller ont créé Morgan View en 2009. L'entreprise emploie aujourd'hui 16 personnes. - Photo : Morgan View

« Ce sont deux milieux très différents que j’aime tout autant. La vie de musicien ne m’a jamais manqué mais elle m’a apporté une richesse que je ne retrouve pas toujours dans le milieu entrepreneurial. Au début, j’ai été frappé par la pauvreté de la place de la culture dans le monde de l’entreprise. Ce sont deux univers très éloignés l’un de l’autre. »

Un constat en forme de regret pour le chef d’entreprise angevin, lui qui a souvent érigé des passerelles entre musique et entreprise : une maîtrise en automatisme industrielle obtenue tout en suivant des cours au conservatoire, puis la création des Films du Réel et de MorganView, en sillonnant les scènes rock du monde entier. « L’entrepreneuriat ne me permet plus cette respiration culturelle que j’avais auparavant. Mais c’est un monde tout aussi passionnant. » Un monde dans lequel Philippe Vioux évolue aussi à l’aise que sur scène. Mais tant à la CCI, où il siège, que dans les différents réseaux angevins, beaucoup ignorent le parcours atypique de l’ex-musicien.

23 dates pour La Ruda, « en mode vacances »

Ils le découvriront peut-être cet été, où La Ruda reprend du service le temps de 23 concerts. Pas question de se reformer pour de bon, juste l’envie de revivre, le temps d’un été, cette aventure de la scène : « Ce sont 23 dates en mode vacances, précise Philippe Vioux, essentiellement en fin de semaine. On part la plupart du temps en famille et je le vis comme une grande respiration. »

De quoi replonger dans les souvenirs et s’en forger de nouveaux, à Lille, Trélazé, Bordeaux et ailleurs en France, au gré des dates de la tournée. Dans cette aventure estivale, un léger regret toutefois : l'absence de l'astronaute Thomas Pesquet dans le public toulousain en ce mois de juin. En 2017, il avait emporté son saxophone dans la station spatiale internationale et joué en direct de l’espace, avec les copains de son ancien groupe d’étudiants restés sur terre, L’art de la joie, un morceau de La Ruda. Indisponible pour le concert toulousain, il a dû décliner l'invitation. Mais ce sera peut-être pour l’été prochain : Philippe Vioux et La Ruda pourraient bien repartir en 2020 pour une autre tournée…


Morgan View, la communication à 360°

Installée depuis 2009 à Beaucouzé, MorganView (environ 1 M€ de CA, 16 personnes) a fait le choix de tout internaliser : « On ne sous-traite rien, avance Philippe Vioux, ce qui nous permet de proposer tous les médias pensés pour une stratégie complète : le web, la photo, la vidéo, la signalétique ou encore le print. » Elle mise sur le conseil et cible de plus en plus des entreprises en quête d’une stratégie de communication globale. « On s’oriente vers des clients qui ont conscience de leurs besoins et qui veulent passer un cap. Nous sommes persuadés que lorsque la communication est cohérente avec les bons outils, elle est d’une efficacité redoutable. »

Philippe Vioux, cogérant de Morgan View, repart cet été en tournée avec La Ruda.
Philippe Vioux, cogérant de MorganView, repart cet été en tournée avec La Ruda. — Photo : Morgan View

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.