Sarthe

Services

L’entreprise adaptée Earta craint pour l’avenir de ses salariés handicapés en Sarthe

Par Cédric Menuet, le 07 juillet 2020

L’entreprise adaptée Earta voit son activité de reprise des invendus de presse non reconduite par France Messagerie, repreneur de la Sad, son principal client. Une décision qui menace l’emploi de ses 60 salariés handicapés d'un de ses sites sarthois et la pérennité de l’entreprise.

A Voivres-Lès-Le Mans, Earta emploie 60 salariés en situation de handicap au tri et reconditionnement des invendus de la presse.
A Voivres-Lès-Le Mans, Earta emploie 60 salariés en situation de handicap au tri et reconditionnement des invendus de la presse. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Depuis 2016, l’entreprise adaptée Earta assure la gestion des invendus de la presse pour le grand Ouest sur son site de Voivres-Lès-Le Mans, une commune de la Sarthe. 60 salariés en situation de handicap assurent quotidiennement le tri et le reconditionnement des journaux et magazines en vue de leur recyclage ou de leur renvoi vers les éditeurs. Une activité aujourd’hui menacée de disparition en raison de la défection de son principal client, la Société d’agences et de diffusion (Sad). Cette filiale du distributeur de presse Presstalis a été liquidée en mai dernier et Presstalis reprise au 1er juillet dernier par une coopérative de quotidiens de presse.

Devenue France Messagerie, cette dernière n’a pas souhaité reconduire Earta dans le traitement de ses invendus, privilégiant l’internalisation de ce service. « Nous n’avons eu aucun échange avec eux. Pourtant, nous avions déposé une offre pour reprendre une partie de l’activité de la Sad sur Rennes, Nantes, Le Mans et Tours. Elle n’a pas été retenue », regrette Didier Rio, dirigeant d’Earta. Le chef d’entreprise déplore également le soutien de l’État à hauteur de 200 millions d’euros pour la restructuration de France Messagerie. « Ce qui me gêne, c’est l’opacité affligeante dans la gestion de ce dossier. Nous aimerions que l’État soit attentif à notre situation, d’autant que nous travaillons avec des gens fragiles »

60 emplois menacés

Didier Rio, gérant d'Earta. L'entreprise adaptée emploie 250 personnes en Pays de la Loire.
Didier Rio, gérant d'Earta. L'entreprise adaptée emploie 250 personnes en Pays de la Loire. - Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Basée à la Montagne (44), Earta emploie 250 salariés, dont 230 en situation de handicap, sur six sites en Pays de la Loire. 150 personnes travaillent en Sarthe sur les implantations de Voivres-Lès-Le Mans et Le Mans. Avec ses prestations de conditionnement industriel, entretien d’espaces verts, imprimerie et gestions des invendus de la presse, l’entreprise adaptée revendique un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros, dont 30 % dépendent des activités réalisées pour France Messagerie.

Ainsi, ce sont les 60 salariés de Voivres-Lès-Le Mans qui pourraient perdre leur emploi à court terme. « C’est un tsunami qui va atteindre tout le groupe Earta, appuie Didier Rio. Nous avons un bâtiment et des machines dédiés à la gestion des invendus de la presse. Financièrement, nous ne pourrons pas assumer. Je crains que l’on soit obligé de passer par un redressement judiciaire. »

A Voivres-Lès-Le Mans, Earta emploie 60 salariés en situation de handicap au tri et reconditionnement des invendus de la presse.
A Voivres-Lès-Le Mans, Earta emploie 60 salariés en situation de handicap au tri et reconditionnement des invendus de la presse. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail