Maine-et-Loire

Industrie

La terre cuite de Rairies Montrieux à l'assaut de nouveaux marchés

Par Olivier Hamard, le 18 septembre 2020

Cinq ans après avoir déposé le bilan, Rairies Montreux a redressé la barre de façon spectaculaire. Le spécialiste de la terre cuite installé aux Rairies, dans le Maine-et-Loire, depuis 110 ans, a totalement réorienté sa production et doublé son chiffre d’affaires. L'entreprise nourrit aujourd’hui de nouvelles ambitions, avec entre autres l’export comme levier de croissance.

Rairies Montrieux (49)
Rairies Montrieux produit 200 000 mètres carrés de produits en terre cuite chaque année, principalement des plaquettes pour les façades. — Photo : Rairies Montrieux

Rairies Montrieux a terminé 2019 avec un résultat positif et un chiffre d’affaires de près de 9 millions d’euros, le double de celui réalisé en 2015, quand l’entreprise a dû déposer le bilan. En cinq ans, la PME des Rairies (Maine-et-Loire), qui fabrique dans le village depuis 1910 des briques, plaquettes et carreaux en terre cuite, s’est réinventée. Elle a retrouvé un effectif de 75 collaborateurs, comme avant les difficultés où il était descendu à une cinquantaine de personnes. Le marché des carreaux qui représentait jusqu’à 80 % de sa production, a peu à peu diminué et ne compte plus que pour 10 %. La fabrication de plaquettes pour l’habillage de façades est maintenant l’essentiel de son activité.

L’export et la maison individuelle comme levier de croissance

Pour opérer ce virage, Rairies Montrieux disposait déjà de son savoir-faire ancestral, de la matière première et des machines. « Nous avons investi environ 2 millions d’euros en cinq ans, témoigne Rémy Montrieux, dirigeant de l’entreprise familiale où il est entré en 1971. Principalement en hommes et en compétences, mais peu dans le parc machine. Nous avons maintenant quatre ingénieurs, un bureau d’études et un laboratoire qualité. Nous travaillons essentiellement avec des architectes pour des parements de façades d’immeubles. L’isolation thermique par l’extérieur est un marché porteur et le plan de relance va certainement encore l’encourager. » En montant en compétences, Rairies Montrieux a étoffé sa gamme. L’entreprise a en catalogue environ 3 000 articles, tant pour l’extérieur que l’intérieur.

Rémy Montrieux représente la troisième génération à la tête de l'entreprise familiale.
Rémy Montrieux représente la troisième génération à la tête de l'entreprise familiale. - Photo : Olivier Hamard JDE

Dans la plaquette pour l’habillage de façades, l’entreprise est devenue un acteur important avec 20 % de parts du marché français. « Nous travaillons avec des commerciaux un peu partout en France, ajoute Rémy Montrieux, hormis dans l’Est et le Nord. Depuis 20 ans, nous avons aussi un magasin à Paris ouvert au grand public avec une équipe dédiée uniquement aux professionnels, principalement des architectes. Paris et la Normandie représentent 40 % de notre chiffre d’affaires. »

Des salons à l'international en 2021

Un chiffre d’affaires réalisé pour l’instant essentiellement sur le territoire national, l’export n’ayant représenté que 300 000 euros l’an passé et 115 000 euros l’année précédente. Un petit pourcentage que Rairies Montrieux veut augmenter. Il y a un an, la PME a recruté un responsable export pour décrocher des marchés à l’étranger mais la crise sanitaire a freiné l’élan. De potentiels clients russes manifestent leur intérêt et l’entreprise ira présenter ses produits en 2021 dans des salons à Dubaï et en Allemagne. À l’export, Rairies Montrieux, avant de s’attaquer au marché des plaquettes de façade pour des clients professionnels, veut d’abord se tourner vers les particuliers avec d’autres produits. Ce qu’elle veut faire en France, comme un retour à ses origines.

Car l’entreprise n’en a pas oublié pour autant sa clientèle d’autrefois : « Nous voulons revenir maintenant vers la maison individuelle, indique Rémy Montrieux, mais avec des produits différents, pour des murets, des terrasses ou des halls d’entrée et dans les intérieurs. Nous voulons changer l’image rustique du carreau de terre cuite qui peut être aussi très moderne et nous allons travailler avec les architectes d’intérieur pour recréer un besoin. »

Rairies Montrieux (49)
Rairies Montrieux produit 200 000 mètres carrés de produits en terre cuite chaque année, principalement des plaquettes pour les façades. — Photo : Rairies Montrieux

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail