Maine-et-Loire

Agroalimentaire

Coronavirus : le liquoriste Giffard produit une solution hydroalcoolique pour le personnel de santé

Par Olivier Hamard, le 26 mars 2020

Depuis plusieurs jours, le liquoriste angevin Giffard travaillait sur la possibilité de produire dans ses installations une solution hydroalcoolique, pour répondre aux besoins des services médicaux du Maine-et-Loire. 4 000 litres ont déjà été fabriqués et 10 000 devraient l’être la semaine prochaine.

La solution hydroalcoolique est fabriqué et conditionnée sur le site d'Avrillé de l'entreprise Giffard.
La solution hydroalcoolique est fabriqué et conditionnée sur le site d'Avrillé de l'entreprise Giffard. — Photo : Giffard

En 1885, Émile Giffard, pharmacien à Angers, créait la liqueur Menthe-Pastille et du même coup entamait l’aventure de l’entreprise familiale qui perdure aujourd’hui. 135 ans plus tard, en pleine épidémie de coronavirus, le liquoriste angevin (100 salariés, 25 M€ de CA 2018) revient à ses origines pharmaceutiques, en lançant la fabrication de solution hydroalcoolique.

Adaptation nécessaire des installations

Produisant outre la Menthe-Pastille, des liqueurs et des sirops, l’entreprise Giffard a dû se préparer pendant plusieurs jours avant de pouvoir entamer la production de cette solution : « Nous avons été contactés par le doyen de la Faculté de Pharmacie d’Angers la semaine dernière, indique Édith Giffard, directrice générale déléguée de l’entreprise familiale. La demande est forte et urgente au CHU, chez les professionnels du secteur médical et dans les établissements de soins. Nous avons donc étudié comment adapter nos installations à la fabrication d’une solution hydroalcoolique qui leur soit adaptée. Les différentes équipes se sont mobilisées, process, qualité, fabrication, conditionnement, achats ou encore logistique et R & D. »

L’entreprise Giffard, qui commercialise pour 60 % à l’export et dont la production est consommée à 80 % hors domicile, enregistre depuis le début de la crise beaucoup moins de commandes. Elle avait prévu de mettre temporairement à l’arrêt sa production.

L'imprimeur du liquoriste Giffard, la société Pyramidor à Brissac-Quincé, a accepté de rouvrir pour fournir des étiquettes.
L'imprimeur du liquoriste Giffard, la société Pyramidor à Brissac-Quincé, a accepté de rouvrir pour fournir des étiquettes. - Photo : Giffard

Aussi, après avoir terminé les fabrications en cours, elle a sécurisé ses installations et a dû s’approvisionner en glycérine, indispensable à la fabrication. Elle utilise pour l’instant ses propres stocks d’alcool. « Notre solution est conditionnée dans des bibs de trois litres avec robinet, précise Édith Giffard. Les professionnels pourront ensuite les transférer dans des contenants plus petits. Nous avons appelé notre cartonnier pour nous livrer des emballages et notre imprimeur a rouvert son site pour nous fournir des étiquettes. »

L’entreprise a sorti de son site ce jeudi les 4 000 premiers litres de la solution hydroalcoolique, livrée à la faculté de santé d’Angers, qui a ouvert une plateforme téléphonique (02 41 73 59 95 ou 02 41 73 59 99) et assure la distribution aux professionnels du Maine-et-Loire, selon les besoins et les urgences : CHU, petits hôpitaux, médecins, infirmières, mais aussi EHPAD et différents établissements de santé. Le liquoriste angevin Cointreau devrait lui aussi lancer la même production dans les prochains jours.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail