Maine-et-Loire

Transport

Podcast Clotilde Jollivet (Transports Jolival): "Le public a envie de découvrir ce qui se passe dans les entreprises"

Par Olivier Hamard, le 15 octobre 2020

Du 22 au 24 octobre, 182 entreprises des Pays de la Loire ouvrent leurs portes dans le cadre de l’opération "Visitez nos entreprises". Parmi elles, la société de transport Jolival, à La Pommeraye, en Maine-et-Loire. Pour Clotilde Jollivet, dirigeante associée de l’entreprise familiale, ces visites sont l’occasion de faire découvrir des métiers et, parfois, susciter des vocations.

Clotilde Jollivet - Transports Jolival - La Pommeraye (49)
Dirigeante associée des Transports Jolival, à La Pommeraye, Clotilde Jollivet est en charge des ressources humaines dans l'entreprise familiale. — Photo : RCF Anjou

Cette année, l’entreprise de transport Jolival (190 salariés, 22,2 M€ de CA 2019), basée à La Pommeraye dans le Maine-et-Loire, participe pour la troisième fois à l’opération "Visitez nos entreprises", organisée en Pays de la Loire du 22 au 24 octobre. 182 entreprises ouvrent ainsi leurs portes, dont 92 dans le Maine-et-Loire. Ce type de visite est de plus en plus prisé par le grand public. En 2019, l’opération avait accueilli 7 500 visiteurs : « Je pense que cela fait partie de l’attachement des gens à leur région et aux entreprises basées autour de chez eux, témoigne Clotilde Jollivet, dirigeante associée de l’entreprise Jolival. Ils ont envie de découvrir ce qui s’y passe et c’est gratifiant pour nous aussi, entreprises, de voir cet engouement. »

Pour l’entreprise de transport Jolival, ces visites ouvertes au grand public sont aussi l’occasion de faire découvrir les métiers du transport et éventuellement d’encourager des jeunes à s’y orienter, dans un secteur où les entreprises peinent à recruter, d’autant plus cette année, plusieurs événements autour de l’emploi ayant été annulés en raison de la crise sanitaire. « Le recrutement est encore compliqué et il nous faut susciter des vocations, ajoute Clotilde Jollivet. Le métier de conducteur routier n’a pas forcément bonne presse et c’est pour cette raison qu’on essaie de mener des actions afin de donner une image plus positive. Nous utilisons aussi beaucoup pour cela les réseaux sociaux. »

Retrouvez l’interview de Clotilde Jollivet dans l’émission Le Journal des Entreprises, sur RCF :

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail