Maine-et-Loire

Réseaux économiques

Podcast Bertrand Schaupp (Medef Anjou) : " Septembre sera un mois psychologique »

Par Olivier Hamard, le 03 septembre 2020

Selon le président du Medef Anjou Bertrand Schaupp, Le mois à venir s’annonce déterminant pour l'économie. Le plan de relance et une rentrée sans encombre devraient peser dans le moral des entreprises et leur volonté de repartir de l’avant.
Interview de Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou.

Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou (49).
Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou, apprécie, au-delà du plan de relance, la confiance accordée aux entreprises françaises qui selon lui, ont su être au rendez-vous face à la crise sanitaire. — Photo : Medef Anjou

Pour le président du Medef Anjou, après un printemps très perturbé par le confinement et un été pendant lequel les entreprises ont retrouvé leurs marques, le mois de septembre sera important pour les entreprises et devrait être un réel indicateur d’une reprise attendue. « Si les signaux sont favorables, anticipe Bertrand Schaupp ; entre autres avec le plan de relance, si la rentrée scolaire se passe sans encombre cela devrait contribuer à alléger l’ambiance. » Du plan de relance dévoilé par le gouvernement, le président du Medef Anjou veut retenir entre autres deux éléments importants : le soutien à l’apprentissage et à l’embauche des jeunes, de même que la baisse de l’impôt sur l’outil de production : « Nous avions jusqu’ici sur les épaules un poids de trente kilos par rapport aux entreprises de pays voisins comme la Hollande ou l’Allemagne. Cette baisse va permettre aux entreprises françaises de se retrouver dans la moyenne des pays européens et de rivaliser à armes égales avec la concurrence étrangère ».

Vers de nouveaux business models

Selon le président du Medef Anjou, après le mois de septembre qui devrait être un premier indicateur, dans les mois suivants les entreprises devraient pour beaucoup faire le choix de se réinventer : « Actuellement, chacun a à cœur de reprendre ses marques et de retrouver ses clients dans l’état où ils étaient avant le mois de mars. Mais beaucoup de dirigeants se sont aussi interrogés pendant la crise sur leur fonctionnement et vont mettre en place de nouveaux business models. Cela viendra dans un second temps, sauf pour les entreprises qui sont en urgence absolue parce que leur secteur a été plus touché et qui vont devoir changer de modèles plus rapidement. »

Retrouvez l’interview de Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou, dans l’émission « Le Journal des Entreprises » sur RCF.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail