Recrutement de cadres : Saisir l'opportunité

Par la rédaction, le 06 mars 2009

Le 31mars, l'Apec organise son premier salon du recrutement cadres sur la Lorraine. L'occasion de se pencher sur cette problématique pour les PME. La crise offre des opportunités pour dépasser les freins psychologiques et financiers de la montée en compétence. Comment attirer les talents dans son entreprise quand on n'a pas les atouts des grands groupes? Quelles sont les alternatives? Doit-on privilégier la promotion interne? Débuts de réponse et pistes de réflexion. Dossier réalisé par Matthieu Leman et Olivier Guyot
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Le 11février, l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) présentait les résultats de son étude prévisionnelle sur l'emploi des cadres. Après une belle année 2008, l'exercice 2009 marque un ralentissement des recrutements. Au niveau national, ce sont 255.100 postes de cadres qui ont été pourvus en 2008, soit -4% par rapport à 2007. Mais le niveau est constant depuis trois ans et pas très éloigné du pic de 2001 au-delà des 260.000. Alors les prévisions pour 2009 sont présentées comme un véritable «coup de frein» par l'Apec. Elles sont comprises dans une fourchette entre 238.400 et 219.700 postes à pourvoir. Et, étant donné la conjoncture, la variable basse apparaît comme la plus réaliste. «On ne s'attend pas à une explosion, nuance Thierry Rouchon, directeur régional de l'Apec. Le taux de chômage des cadres était à 3,5%. Il ne devrait pas dépasser les 5% maximum cette année.»



Chute des recrutements

L'étude montre notamment que la chute concernerait au premier chef les recrutements externes. Ceux-ci passant de 199.400 à 164.000. Les promotions resteraient stables à 55.700 postes pourvus. «Le scénario le plus probable envisage une quasi-stagnation jusqu'en 2012 avec un redémarrage des recrutements en 2013», explique Thierry Rouchon. A cette date, le scénario table sur une remontée des recrutements à 191.000. «Mais même à 165.000, nous restons à un niveau élevé de recrutements. C'est plus de deux fois les volumes des années noires du début 90», note Thierry Rouchon.



La Lorraine opte pour la promotion interne

Au niveau lorrain, les recrutements de cadres ont reculé de 9% en 2008. 3.500 cadres ont été embauchés. L'étude prévoit 2.900 en 2009. En revanche, les promotions ont la cote. De 1.710 promotions en 2008, on devrait passer à 2.200 en 2009. Le volume de postes pourvus devrait ainsi rester stable. Et le marché de l'emploi rester sous tension. En Lorraine, la création de l'emploi cadres a connu une hausse de +22% contre une chute de 29% au national. La région a gagné 950cadres. Pour 2009, 11% d'entreprises comptent augmenter leur effectif cadre et 9% pensent le revoir à la baisse. Les prévisions 2009 tablent sur une hausse des besoins en production industrielle, mais aussi dans l'exploitation tertiaire. Le secteur des services apparaît d'ailleurs très dynamique 14% des entreprises pensent accroître leur effectif cadres. «C'est lié à la politique d'externalisation des services mais aussi à un rattrapage du contexte national», explique le directeur régional de l'Apec. En revanche le commerce connaît un repli avec seulement 6% d'entreprises qui comptent recruter et 9% qui estiment devoir réduire leur effectif. Idem dans l'industrie où 12% pensent recruter et 14% se séparer de collaborateurs. Dans ce contexte, les cadres semblent moins enclins à changer de cieux. Les jeunes diplômés se trouvent donc face à l'impératif d'anticiper leur sortie sur le marché du travail. Les entreprises sont aussi confrontées à la réduction des profils disponibles.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture