Moselle

Industrie

Pourquoi le groupe allemand Knauf s'implante en Moselle

Par Jean-François Michel, le 12 juin 2018

Le fabricant allemand de matériaux de construction Knauf a officialisé l’implantation d’une usine de laine de roche dans la mégazone d’Illange, en Moselle. Une victoire pour le département français, alors que le Luxembourg était pressenti à l'origine pour accueillir ce site industriel.

Sur les 130 hectares de la mégazone d'Illange, la société Knauf Insulation va en occuper 15 pour implanter une usine de laine de roche. — Photo : Knauf Insulation

Le groupe familial Knauf, spécialisé dans les matériaux de construction (CA : 6,5 Md€ ; effectif : 27 400) a choisi la mégazone d’Illange, en Moselle, pour y implanter son nouveau site de production de laine de roche. Cette nouvelle usine, dont la mise en production est programmée pour fin 2019, aura une capacité de production annuelle de 110 000 tonnes, majoritairement destinées aux marchés français et allemand. 120 emplois en CDI seront créés sur ce qui va devenir le 38e site de production de la filiale « isolation » du groupe Knauf, pour un investissement total de 110 M€. Créée il y a 40 ans, Knauf Insulation emploie plus de 5 000 personnes et a réalisé 1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2017.

Opposition au Luxembourg

Soulagé de pouvoir tourner la page du désastre « Terra Lorraine », qui avait vu l'échec de l'implantation d'un centre d'affaire chinois de 240 000 m2 à 150 M€ sur la mégazone d'Illange, le président du conseil départemental de la Moselle, Patrick Weiten, s'est empressé de reprendre le dossier à son compte : « Nous ne pouvons plus douter aujourd’hui de l’attractivité de la Moselle, le choix de cette implantation industrielle en témoigne ». Une jolie prise pour l'élu, assurément, mais est-elle due à 100 % à la politique économique du département ?

Knauf avait d'abord porté son attention sur le Luxembourg et ses avantages fiscaux non négligeables. Mais alors que le projet semblait être en bonne voie, le climat autour de l'implantation de cette nouvelle usine au Grand-Duché a changé dès l'été 2016 avec l'apparition de critiques publiques sur les incidences environnementales de l'activité du futur site.

Tapis rouge en France

Pendant ce temps, du côté français, les élus se sont mobilisés pour dérouler le tapis rouge à Knauf. Le département va notamment construire une route d'accès à 2 millions d'euros. En achetant ces 15 hectares, le groupe Knauf a fait une bonne affaire : en signant pour un mètre carré à 15 €, au lieu des 20 du prix du marché, la collectivité laisse 750 000 € à la société allemande.

Et la liste des coups de pouce n'est pas terminée : aide à l'investissement, réduction fiscale, formation... Cette opération « représente 20 millions d’euros de retombées économiques par an », insiste pourtant Patrick Weiten. De son côté, le groupe Knauf indique que les emplois indirects induits par l'implantation devraient être « trois ou quatre fois plus nombreux » que les emplois directs. L'industriel a également su convaincre les associations de défense de l'environnement en leur faisant visiter une de ses usines de laine de roche à Leipzig.

Du côté luxembourgeois, les premiers regrets sont venus du ministre de l'Économie lui-même, Étienne Schneider, qui a déploré les pertes d'emplois potentiels ainsi que la gestion globale du dossier. Quelques jours après, le ministre luxembourgeois avait un autre dossier pour se consoler : l'industriel américain DuPont a officialisé son intention d'investir 340 M€ dans une nouvelle ligne de production à Contern.

Sur les 130 hectares de la mégazone d'Illange, la société Knauf Insulation va en occuper 15 pour implanter une usine de laine de roche. — Photo : Knauf Insulation

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture