Nancy

Marketing

Le redéploiement de Solocal passe par Nancy

Par Jean-François Michel, le 02 mai 2019

Très proche du défaut de paiement en 2016, le groupe Solocal affiche aujourd'hui ses ambitions : consolider sa place sur le marché du marketing digital. Dans le Grand Est, le groupe a choisi Nancy pour jouer la carte de la proximité.

Eric Boustouller Solocal
« Nous sommes concentrés sur un objectif pour 2019 : retrouver la croissance et la profitabilité »,assure Eric Boustouller, le directeur général de Solocal. — Photo : © Jean-François Michel

« Nous avons bouclé l’exercice 2018 sur un chiffre d’affaires de 670 M€. C’est un chiffre qui est encore en décroissance, mais je peux vous assurer que nous sommes concentrés sur un objectif pour 2019 : retrouver la croissance et la profitabilité. » Chez Eric Boustouller, le directeur général de Solocal, groupe spécialisé dans la publicité et le marketing digital pour les entreprises locales, impossible de trouver la moindre faille dans la cuirasse de l’optimisme : pourtant, l’entreprise qui se présente comme le troisième acteur français dans le marketing digital revient de loin.

151 salariés à Nancy

Avec une perte de revenus de plus de 35 % en 10 ans, l’ex éditeur des Pages Jaunes avait frôlé la liquidation judiciaire, pour cause d’évaporation du modèle économique : reconvertie aujourd’hui dans le numérique, l’entreprise n’a pas pu faire l’économie d’un plan social pesant 1 000 départs, pour tomber aujourd’hui à 3 400 collaborateurs. Axant toute sa stratégie sur la connaissance des entreprises locales, la société s’est restructurée en région autour de sept centres d’affaires, dont Nancy pour le Grand Est et la Bourgogne Franche-Comté.

Ce centre, qui a compté plus de 230 salariés et en compte aujourd’hui 151, abrite des conseillers et sert de base arrière à des commerciaux : « Nos clients sont des entreprises locales, des TPE, des PME, que nous connaissons, que nous pouvons conseiller directement », détaille Eric Boustouller, qui insiste sur cette proximité pour assurer : « Nous n’avons pas peur des géants du numérique. Au contraire, nous sommes partenaires. Google, par exemple, a besoin de notre contenu pour faire fonctionner ses services ». La société propose par exemple aux professionnels une application dédiée permettant de « piloter en direct leur présence » sur Internet et de faire des « mises à jour en un clic sur les grands carrefours d’audience » que sont les PagesJaunes, mais aussi Google, Bing ou encore Facebook.

Pour le directeur général de Solocal, il y a encore beaucoup d’opportunités en France pour développer de la publicité digitale : « Au Royaume-Uni, ce secteur pèse déjà les deux tiers du marché publicitaire. En France, le digital, c’est seulement 39 %… ». Avec un marché de la publicité digitale en croissance de 12 % et de 20 % pour la création de site internet pour les entreprises, Eric Boustouller veut rapidement renouer avec la croissance : « 65 % des PME ont un site internet et seulement 35 % des TPE. Les opportunités sont nombreuses ».

Nouveau recul du CA au premier trimestre

Revendiquant 2,4 milliards de visites par an sur ses différents sites, Solocal a largement basculé vers le numérique et y réalise aujourd’hui « 90 % de son activité ». Pour autant, le retour à la croissance s’annonce compliqué : le chiffre d’affaires « imprimé » a plongé de 39,2 % au premier trimestre 2019 et celui du « digital » a reculé de 9,9 %. Mais Solocal peut aussi se féliciter d’un carnet de commandes qui commencent à se renflouer : il ressort à 393,7 millions d’euros à la fin du mois de mars, soit une progression de 2,1 % par rapport au 31 décembre 2018.

Eric Boustouller Solocal
« Nous sommes concentrés sur un objectif pour 2019 : retrouver la croissance et la profitabilité »,assure Eric Boustouller, le directeur général de Solocal. — Photo : © Jean-François Michel

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture