Moselle

Informatique

Le premier data center de Moselle implanté à Metz

Par Jonathan Nenich, le 27 septembre 2018

Le premier data center de Moselle va être implanté à proximité de l’hôpital de Mercy, à Metz. Un bâtiment de 2 700 mètres carrés dédié au stockage informatique et destiné aux PME, grandes entreprises et groupes informatiques ouvrira fin 2019.

Sacha Moutel et Fabrice Couprie sont à la tête de la société Advanced MedioMatrix qui va exploiter le premier Data center de Moselle.
Sacha Moutel et Fabrice Couprie sont à la tête de la société Advanced MedioMatrix qui va exploiter le premier Data center de Moselle. — Photo : Jonathan Nenich

Après Pharmagest en 2013 et Adista en 2014, les sociétés privées continuent à investir pour doter le territoire lorrain de capacités en informatique. La société Advanced MédioMatrix va ainsi exploiter le premier data center en Moselle. Un bâtiment de 2 700 m2 près de l'hôpital de Mercy, à Metz, entièrement dédiés à l’informatique et au stockage de données qui va nécessiter 15 M€ d’investissement. Deux hommes en sont à l’origine : Sacha Moutel, administrateur délégué Belgique et Luxembourg du groupe nantais de recrutement Abalone (150 millions de CA, 250 employés) et Fabrice Couprie, directeur général de la société d’informatique nantaise Impro Solutions, dont Sacha Moutel est aussi actionnaire. « Implanter un data center à Metz fait sens au vu de la proximité avec le Luxembourg mais aussi parce que c’est un territoire où le secteur du digital est dynamique », explique Sacha Moutel.

Quatre millions d’euros de chiffre d’affaires espéré

La première pierre sera posée le 18 octobre et le data center bâti par la société immobilière Babylone prévoit de débuter son activité fin 2019. Sociétés d’informatiques, opérateurs télécoms, PME, grandes entreprises, il pourra accueillir tout type de clientèle. La location d’une baie (le data center en contiendra 312) coûte entre 850 et 1 150 € par mois. Les deux hommes espèrent réaliser quatre millions d’euros de chiffre d’affaires sous trois ans.

En plus du stockage, des services complémentaires pour les entreprises seront proposés, comme le changement des disques durs. « Les clients viennent déposer leurs serveurs mais conservent leur propre système d’entreprise avec leurs informaticiens et leur système de sécurité. Nous sommes un Data center de Tier 3. Il y a deux arrivées électriques et, en secours, six groupes électrogènes pour tenir 72 heures supplémentaires. Nous avons aussi un contrat avec deux pétroliers pour avoir de l’énergie en cas d’urgence extrême », détaille Fabrice Couprie qui a assuré la sécurité informatique des réseaux pour l’Armée de terre pendant 24 ans. Une fois positionné sur « marche », le data center ne s’arrête plus. Les conséquences en seraient dramatiques puisque les terminaux de paiement, les caisses enregistreuses, les téléphones… ont besoin de serveurs pour fonctionner. « Une panne d’une heure pourrait faire perdre plusieurs millions d'euros à une banque. Le centre névralgique de la data c’est le data center », résume Sacha Moutel.

Le data center mosellan se veut tourné vers le respect de l’environnement : l’eau de pluie est récupérée pour les eaux sanitaires et le toit est équipé de panneaux solaires. Pour faire fonctionner cette incommensurable quantité de données, Advanced MédioMatrix cherche à employer sept personnes.

Sacha Moutel et Fabrice Couprie sont à la tête de la société Advanced MedioMatrix qui va exploiter le premier Data center de Moselle.
Sacha Moutel et Fabrice Couprie sont à la tête de la société Advanced MedioMatrix qui va exploiter le premier Data center de Moselle. — Photo : Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.