Moselle

Social

"Gilets jaunes" : pour le président de l'UE57, "il est temps de se remettre au travail"

Par Jonathan Nenich, le 12 décembre 2018

Le président de l'Union des Entreprises 57 est intervenu sur la situation économique en Moselle lié au mouvement social des "gilets jaunes". S'il entend les revendications, il appelle par ailleurs à la fin des manifestations.

Jean Poulallion, président de l'UE57 et de l'entreprise Metzger
Le président de l'UE57, Jean Poulallion, appelle à la fin du mouvement des "gilets jaunes". — Photo : Jonathan Nenich

« Il est indéniable qu’il y a eu un avant et qu’il y aura un après "Gilets jaunes". » Jean Poulallion, président de l’entreprise Metzger et de l’UE57, est persuadé que le mouvement social qui touche la France depuis le 17 novembre est le résultat d’un mal profond : « Les élus doivent désormais faire attention aux dépenses de l’argent public. L’efficience de chaque dépense doit être scrupuleusement calculée », affirme le dirigeant, qui reconnaît un certain courage dans les réformes annoncées par Emmanuel Macron.

« Il est temps de se remettre au travail »

Jean Poulallion comprend les revendications des "Gilets jaunes", mais appelle désormais à la fin du mouvement en Moselle et dénonce les débordements violents : « Les maladresses dont ont pu faire preuve les élus ne peuvent légitimer la violence et la passion des gens. Il est désormais temps de se remettre au travail et de se poser la question de savoir comment redonner du pouvoir d’achat à chacun sans pour autant tomber dans l’assistanat. »

Jean Poulallion, président de l'UE57 et de l'entreprise Metzger
Le président de l'UE57, Jean Poulallion, appelle à la fin du mouvement des "gilets jaunes". — Photo : Jonathan Nenich