Pays de la Loire

Innovation

Trois start-up nantaises récompensées au Start West

Par Amandine Dubiez, le 12 avril 2018

Plus de 260 personnes, dont 57 investisseurs, étaient présents à la Cité des Congrès de Nantes pour cette 18ème édition de Start West, l'événement phare de l'amorçage et du capital innovation. Parmi les 24 projets sélectionnés, 5 ont été distingués dont 3 nantaises. Il s'agit de Hera-Mi, Meyko et E-cobot. La rédaction fait les présentations. 

Les 5 lauréats récompensés lors de la 18ème édition de Start West.
Les 5 lauréats récompensés lors de la 18ème édition de Start West. — Photo : Atlanpole

Ils ont reçu précisément 99 candidatures cette année. Les technopoles et cabinets de conseils partenaires avaient finalement sélectionnés 24 projets qui recherchaient chacune entre 250 000 et 10 millions d'euros. 

A l'issue de cette journée, 5 projets ont été récompensés lors de la remise des prix dont 3 nantaises. Il s'agit de Hera-Mi, E-Cobot et Meyko. 

Prix Région Pays de la Loire pour Hera-Mi

Sylvie Davila, docteur en biologie, développe une solution logicielle d'aide au diagnostic du cancer du sein.
Sylvie Davila, docteur en biologie, développe une solution logicielle d'aide au diagnostic du cancer du sein. - Photo : Hera Mi

Fondée au printemps 2017 par Sylvie Davila, docteur en biologie, associée à Bruno Scheffer, radiologue, la société nantaise Hera-Mi développe un logiciel d'aide à la décision en imagerie médicale pour optimiser le diagnostic du cancer du sein

Il sera testé sur les sites de Nantes et d'Angers de l'Institut de Cancérologie de l'Ouest (ICO), qui est entré au capital d'Hera-Mi. La finalisation du prototype devrait survenir mi 2018, pour une commercialisation mi 2019. Des discussions sont aussi en cours avec des chercheurs américains. 

« Nous développons un logiciel d'aide à la décision qui s'appuie sur l'intelligence artificielle et l'imagerie 2D-3D pour assister le médecin dans l'analyse et l'interprétation des images afin d'optimiser le diagnostic. Le logiciel repère les images comportant des anomalies et les signale au médecin. Ce qui lui permet de se concentrer sur les zones identifiées comme anormales », explique Sylvie Davila.

Prix coup de coeur des jurys pour Meyko 

Autre start-up récompensée, elle aussi dans le domaine de la santé, Meyko a conçu un jouet connecté pour améliorer l'adhésion au traitement de fond de l'asthme pour les enfants, a lancé en février une deuxième phase de test en conditions réelles à l'hôpital d'Angers. Elle permettra d'affiner le protocole d’expérimentation qui sera mis en place lors de tests cliniques et d'étayer les résultats obtenus lors d'une première expérimentation qui a eu lieu en 2017.  Meyko a été créé il y a deux ans par Sandrine Bender et Alizée Gottardo. 

Le robot collaboratif de E-cobot reçoit le Prix In Extenso Deloitte

La start- up créée il y a près de deux ans par Sébastien Ecault travaille déjà avec les plus grands acteurs industriels de la région. Elle développe un robot collaboratif qui transporte et déplace seul des charges pouvant aller jusqu’à 400 kilos. Lauréat du Réseau Entreprendre et membre du réseau Atlanpole, Sébastien Ecault emploie déjà 8 personnes, principalement des ingénieurs et docteurs en intelligence artificielle et robotique.

Les deux autres start-up récompensées

Le prix Croissance a été remis à Idate Medical, une start-up de Montréal qui a identifié un besoin crucial concernant les endoscopes qui ne sont pas stérilisés engendrant la transmission de bactéries. 

C'est un projet de Châteaugiron, en Ille-et-Vilaine, qui reçoit le prix Amorçage. Wizama se positionne au croisement du jeu de société et du jeu vidéo, combinant l'univers du tangible et du numérique. 

Parmi les autres projets qui pu pitcher leurs projets devant des investisseurs, on retrouve les drones solaires développés par X SUN à Guérande, mais aussi la start-up nantaise Omninnov qui a créé une application qui permet aux cadres de mieux gérer leur temps de travail, en passant par Teester, la plateforme de vidéos de tests de produits par les consommateurs, sans oublier Digitemis, l'entreprise vendéenne de sécurité informatique sélectionnée pour le Pass French Tech 2017. 

Les 5 lauréats récompensés lors de la 18ème édition de Start West.
Les 5 lauréats récompensés lors de la 18ème édition de Start West. — Photo : Atlanpole

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail