Nantes

Numérique

Hera-Mi développe un logiciel d'aide au diagnostic du cancer du sein

Par Caroline Scribe, le 01 mars 2018

Fondée au printemps 2017 par Sylvie Davila, docteur en biologie, associée à Bruno Scheffer, radiologue, la société nantaise Hera-Mi développe un logiciel d'aide à la décision en imagerie médicale pour optimiser le diagnostic du cancer du sein.

Sylvie Davala, fondatrice et PDG de Hera Mi
Sylvie Davala, fondatrice et PDG de Hera Mi — Photo : Hera Mi

 « Nous développons un logiciel d'aide à la décision qui s'appuie sur l'intelligence artificielle et l'imagerie 2D-3D pour assister le médecin dans l'analyse et l'interprétation des images afin d'optimiser le diagnostic. Le logiciel repère les images comportant des anomalies et les signale au médecin. Ce qui lui permet de se concentrer sur les zones identifiées comme anormales », explique Sylvie Davila. Docteur en biologie, elle a fondé au printemps dernier la société Hera-Mi en association avec Bruno Scheffer, radiologue spécialiste Imagerie mammaire et neurologie. Le logiciel d'Hera-Mi devrait en effet trouver sa première application dans le diagnostic du cancer du sein, premier cancer chez la femme et qui peut être guéri dans près de 90% des cas quand il est détecté précocement.

La médecine du futur

Dans un second temps, le logiciel pourrait être associé à la mammographie et à l'IRM pour effectuer des biopsies robotisées extrêmement ciblées. « L'intelligence artificielle, en permettant la lecture automatisée des images ou la biopsie robotisée, nous fait entrer dans la médecine du futur. La machine ne remplace pas la relation patient médecin mais permet au médecin de se recentrer sur son vrai métier : l'analyse globale », commente Sylvie Davila.

Un développement international

Le logiciel est actuellement en phase de dépôt de brevet. La finalisation du prototype devrait survenir mi 2018, pour une commercialisation mi 2019. L'Institut de Cancérologie de l'Ouest (ICO), qui est entré au capital d'Hera-Mi comme actionnaire minoritaire en juin dernier, testera le logiciel sur ses sites de Nantes et d'Angers pour améliorer sa performance.  « Parallèlement, nous sommes en discussion avec des sites américains pour faire tourner notre prototype sur leurs bases de données. Cela montre que nous nous inscrivons d'entrée de jeu dans une stratégie de développement globale, en France, en Europe et aux Etats-Unis. En impliquant dès le départ, une communauté de radiologues aux Etats-Unis, nous gagnons beaucoup de temps sur notre développement futur », explique la dirigeante.

Perspectives

Sylvie Davila envisage également, à l'avenir, un développement vers la thérapie du cancer du sein et une application à d'autres cancers. Dans l'immédiat, la start-up a procédé à ses premiers recrutements : celui d'un responsable recrutement et d'un directeur scientifique.

Sylvie Davala, fondatrice et PDG de Hera Mi
Sylvie Davala, fondatrice et PDG de Hera Mi — Photo : Hera Mi

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.