Vendée

Électronique

Témoignage « Nous avons préféré la Vendée à la Chine »

Par Adrien Borga, le 20 septembre 2017

T Concept est une start up belge qui a créé la machine Teh. Son concept : « Elle fait un thé parfait ». Elle a choisi S20 industries (ex-Fagor Brandt), basé à La Roche-sur-Yon pour concevoir et fabriquer ses produits. Pierre Mottet, son P-dg, explique pourquoi il a renoncé à la faire fabriquer en Chine.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La machine Teh est commercialisée depuis le début de l'année en Belgique. L'entreprise qui porte le projet de cette machine qui fait le thé "parfaitement" est T Concept. Elle est basée à Waremme près de Liège en Belgique et dirigée par Pierre Mottet qui pilote six personnes. Aujourd'hui, c'est l'entreprise S20 industries de La Roche-sur-Yon qui a finalisé la conception et qui fabrique les machines Teh. Mais celles-ci devaient initialement être fabriquée en Chine...

Produire en Chine est aussi simple que compliqué

« Notre premier projet, avec Luc Van Belleghem l'inventeur de Teh, c'était de produire de grandes séries pas chères en Chine. Puis nous nous sommes recentrés. Il fallait que l'on réduise les quantités produites pour que le projet reste financièrement viable », explique le dirigeant. Fabriquer en Chine n'est pas sans difficulté non plus. « De mon expérience, produire en Chine, ce n'est pas si simple, poursuit le dirigeant qui est également dirigeant d'une entreprise de matériel médical. Il faut d'abord trouver un partenaire fiable sur place capable de bien traduire sa volonté auprès des dirigeants des usines, trouver un fabricant, ne pas se faire copier, etc. Par ailleurs, d'un point de vue personnel, je voulais produire cet article électroménager avec un impact environnemental minimal.» Le choix de l'Europe pour limiter les transports s'est donc imposé. Et c'est S20 industrie qui a fini par produire la machine à thé.

Accompagner la transition vers l'industrialisation

« Nous avons trouvé S20 industries grâce à notre réseau. C'est un partenaire normand qui nous a parlé d'eux. Ce n'est pas évident de trouver un acteur de ce type. Pourtant nous avons cherché partout en Europe des prestataires capables de produire ce type de machines. Nous sommes une start-up. S20 a pu nous faire avancer car notre projet était développé mais pas industrialisé. Ils maîtrisent très bien cette phase. Ils nous ont très bien accompagné », complète Thomas Fraipont, responsable technique de T Concept.

Déjà 10 millions investis

L'entreprise belge qui a déjà investi 10 millions d'euros sur ce projet espère trouver l'équilibre financier sur le marché belge à l'horizon 2019-2020. D'ici là, 30.000 machines devraient être produites. Elles seront lancées sur le marché français début 2019.
 

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail