Vendée

Industrie

Création d'entreprise

La société vendéenne Solarem veut industrialiser ses solutions d’éclairage solaires

Par Caroline Scribe, le 30 novembre 2023

Créé en juillet 2023 aux Lucs-sur-Boulogne par des dirigeants vendéens, Solarem commercialise des solutions d’éclairage solaire. Pour en industrialiser la production, la société va investir dans une usine à Talmont-Saint-Hilaire, en Vendée également.

Cécilia Segarra accompagne son père Jean-Jacques Laurent et Denis Grit dans le projet Solarem.
Cécilia Segarra accompagne son père Jean-Jacques Laurent et Denis Grit dans le projet Solarem. — Photo : Solarem

Le projet Solarem a démarré, en juillet 2023, aux Lucs-sur-Boulogne en Vendée. Il est porté par une équipe d’entrepreneurs vendéens, emmenée par Denis Grit, gérant de Transaxe, fournisseur d’équipements industriels, rejoint par Jean-Jacques Laurent, ancien dirigeant du fabricant d’enduits PRB (700 salariés, 300 M€ de CA en 2021), racheté par le Suisse Holcim en 2022 et sa fille Cécilia Segarra. Une partie des équipes de Transaxe et d’autres personnes physiques sont également associées au capital.

La jeune entreprise développe des technologies solaires destinées à l’éclairage extérieur. "Mon père et Denis Grit ont été très marqués par un fait divers local il y a quelques années : l’accident d’une jeune fille percutée par un véhicule alors qu’elle attendait son car scolaire. D’où leur volonté de lutter contre l’insécurité des points de ramassage scolaire, notamment en zone rurale, grâce à des solutions d’éclairage autonomes utilisant l’énergie solaire", rapporte Cécilia Segarra. Ces solutions se déclinent en candélabres, lampadaires, bornes et appliques.

Construction d’une usine en Vendée

La fabrication de ces produits est actuellement sous traitée à l’étranger. Mais Solarem a prévu de l’internaliser rapidement. Les travaux de construction d’une usine de 1 250 m² à Talmont Saint-Hilaire, en Vendée, démarreront en janvier 2025 pour une mise en production en septembre. "Notre objectif est d’industrialiser rapidement la production de nos solutions pour accompagner les collectivités et les entreprises dans leur transition énergétique. Notre future usine sera dotée d’équipements de pointe", indique la dirigeante. Le montant de l’investissement car les appels d’offres sont en cours de finalisation.

De la même façon, la R & D, aujourd’hui menée par des partenaires, sera progressivement intégrée. Solarem, qui emploie actuellement 4 salariés, table ainsi sur un effectif de 18 collaborateurs fin 2025 et espère atteindre rapidement un chiffre d’affaires de un million d’euros.

Collectivités et entreprises

En effet, la commercialisation des produits d’éclairage de Solarem a d’ores et déjà commencé auprès des collectivités et des entreprises pour éclairer passages piétons, pistes cyclables, parkings et autres zones sensibles. Les technologies déployées par Solarem utilisent la source solaire de la journée pour la rediffuser à la tombée de la nuit. Grâce à un système de détection et de programmation, l’intensité lumineuse des éclairages peut s’ajuster en fonction des besoins. "L’éclairage extérieur solaire a plusieurs avantages. Il est rapide à mettre en œuvre et économique, car il ne nécessite pas de câblage, ni de tranchées et l’énergie solaire est gratuite. Par ailleurs, l’éclairage, plus sobre, réduit la pollution lumineuse", assure Cécilia Segarra. Pour faire la différence face à la concurrence, Solarem mise également sur l’esthétique. "Nous avons fait le choix d’un design qui camoufle le panneau photovoltaïque. ll n’y a pas de déport. C’est important en milieu urbain", souligne Cécilia Segarra.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition