Vendée

Métallurgie

La famille soude la croissance de la chaudronnerie Pouclet

Par Jéromine Doux, le 09 septembre 2019

Créée en 1981, la société Pouclet a misé sur l’esprit familial pour se développer. Aujourd’hui, l’entreprise vient de tripler de taille et s’apprête à changer de direction. Jean-Marc Pouclet et sa femme confieront bientôt les rênes de l’entreprise à leurs deux enfants.

La famille Pouclet dirige à quatre la chaudronnerie du même nom.
La famille Pouclet dirige à quatre la chaudronnerie du même nom. — Photo : Jéromine Doux - Le JDE

Dans la chaudronnerie Pouclet, Stessie et sa mère Isabelle travaillent dans les bureaux, à l’étage. Quelques mètres en dessous, dans les ateliers, Jean-Marc et son fils Maxence portent masques de soudure et bleus de travail. C’est en effet à quatre que « les Pouclet », comme ils se présentent, gèrent leur entreprise implantée à Sainte-Flaive-des-Loups, en Vendée. Jean-Marc Pouclet, qui a pris les rênes de la société créé par son père alors qu’il n’avait que 19 ans, a d’abord été rejoint par sa femme en 2002 puis par Maxence en 2016 avant que sa fille n’intègre la société il y a un an et demi. Et tout le monde a su trouver sa place.

Créée en 1981, la société Pouclet (11 salariés), sous-traitante en chaudronnerie, produisait au départ des petites pièces pour les entreprises de la région. L’arrivée d’Isabelle a contribué à doter la PME de machines davantage mécanisées et spécialisée dans la découpa plasma. « Grâce à cela, nous avons commencé à travailler pour l’industrie », explique Jean-Marc Pouclet. Puis, en 2016, Maxence, ingénieur en chaudronnerie de formation, est arrivé avec une machine de découpe laser fibre. Une technologie qui a aussi permis de capter de nouveaux marchés et de compléter l’offre de la société, en fabriquant des produits de A à Z. « Nous avons investi 600 000 € pour cela, se souvient Isabelle Pouclet. Pour une entreprise de notre taille, c’est vraiment une somme importante. Mais, nous avons toujours fait le choix d’investir dans du matériel, c’est ce qui nous a permis de développer l’entreprise. »

Tripler de taille en trois ans

Accompagner le développement de l’entreprise, c’est désormais l’une des missions endossées par Stessie. Diplômée d’un master en logistique, la jeune femme est chargée de la facturation et des achats mais veut aussi et surtout structurer sa société. Car la chaudronnerie vient de connaître un fort développement. En a peine trois ans, elle a triplé de taille, faisant passer son chiffre d’affaires de 850 000 € en 2015 à 2,5 millions d'euros en 2018. « En 2015, nous dirigions la société à deux et nous avions trois salariés. Aujourd’hui, nous sommes quatre dirigeants et nous employons 11 personnes », précise Isabelle Pouclet. Une croissance, portée par l’acquisition de nouveaux clients et marchés, qui pousse la famille à construire un nouveau bâtiment. En août, elle s’installera dans de nouveaux locaux de 2 300 m² à La Mothe-Achard. Une surface deux fois plus importante qui représente un investissement de 1,9 million d’euros.

Une nouvelle organisation

La stratégie familiale a donc portée ses fruits mais cette organisation est vouée à être bouleversée. Car en intégrant l’entreprise, les deux enfants avaient surtout la volonté d’en prendre les rênes. Dans deux ans Jean-Marc Pouclet devrait partir en retraite. Le temps de préparer encore un peu ses enfants à l’aventure entrepreneuriale et surtout de faire perdurer l’esprit familial.

La famille Pouclet dirige à quatre la chaudronnerie du même nom.
La famille Pouclet dirige à quatre la chaudronnerie du même nom. — Photo : Jéromine Doux - Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.