Ille-et-Vilaine

BTP

Hérige double ses investissements 

Par Amandine Dubiez, le 29 mars 2018

Hérige, anciennement VM Matériaux, investit plus de 29 millions d’euros cette année soit deux fois plus qu'en 2017. Le groupe acteur du BTP se concentre désormais sur son coeur de métier : le béton, le négoce de matériaux, et la menuiserie industrielle.

L'usine de production AM-X devrait ouvrir début 2019
L'usine de production AM-X devrait ouvrir début 2019 — Photo : Cub Architecture

Il s’est délesté en 2017 de 5 sites de ses 37 sites de production, dont un site en Chine, un atelier de menuiserie à Vouneuil, près de Poitiers et un autre à Herblay ( Val d'oise). Il a aussi arrêté la production de ses blocs de coffrage Biplan faute de réponses encourageantes du marché à ce produit innovant. Des provisions qui grèvent le résultat net et expliquent la baisse de son bénéfice net de 900 000 euros, contre le double il y a an. Le groupe vendéen de 2 300 salariés présente, à périmètre comparable, un CA en hausse de 5% à 547 millions d’euros. 

Cette année, Hérige a décidé de se concentrer sur son cœur de métier, celui qui lui apporte le plus de rentabilité : le béton, le négoce de matériaux et la menuiserie. Ainsi 70% des près de 30 millions d’euros investis cette année par le groupe vendéen, sont consacrés aux activités béton et menuiserie.

Une usine en Bretagne pour sa fenêtre personnalisable

Une majorité de ses investissements est tournée vers la fabrication d’une nouvelle usine qui ouvrira l’an prochain à Fougères (en Ille-et-Vilaine) dédiée à la fabrication de l’AM-X, une fenêtre modulable en PVC, bois ou aluminium selon le choix du client. Une innovation inédite développée en interne et commercialisée depuis 2 ans. « Nous avons des bons retours sur ce produit », indique Gérard Charrier, directeur général d'Herige, sans en dire plus sur le volume des ventes. « Il plait bien aux promoteurs immobiliers qui peuvent ainsi personnaliser les mêmes fenêtres selon le public visé », poursuit-il. L’usine représente un investissement de 20 millions d’euros sur 4 ans. A quoi il faut ajouter 5 millions pour rénover un bâtiment de 2 000m² à Pontivy où sera installé le siège d'Atlantem, du nom de la filière menuiserie industrielle. 

"Le béton est le métier qui a le plus évolué"

L’autre grosse partie des investissements d'Herige est dédiée au béton. "C'est le métier qui a le plus évolué ces dernières années", remarque Gérard Charrier. Pour Edycem, sa branche béton, le groupe vendéen doit moderniser son parc industriel, notamment sa centrale de Saintes. Grâce à la chaire de recherche qu’il a initié il y a 3 ans avec Centrale Nantes, il vient de commercialiser un nouveau béton adapté à la demande des maîtres d’œuvres et des professionnels des bâtiments. Edycem a aussi travaillé sur une application, Smart CEM, qui permet, grâce à un puce implantée dans le béton, de mesurer la tenue des chapes de béton.  

A noter que le groupe coté en bourse, pour des raisons pratiques de compatibilitré avec les normes françaises comptable, va quitter en juillet le marché Euronext pour rejoindre Euronext growth.

L'usine de production AM-X devrait ouvrir début 2019
L'usine de production AM-X devrait ouvrir début 2019 — Photo : Cub Architecture

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.