Nantes

Immobilier

Comment Thierry Immobilier veut devenir un acteur de la smart city

Par A.D., le 07 juillet 2017

Visites en réalité virtuelle, gestion des données, application pour les syndics de copropriété... le cabinet Thierry Immobilier, qui se voit comme un acteur de la ville intelligente ("smart city"), investit dans la digitalisation de son entreprise et revoit son projet d’entreprise. Confiant sur l’avenir, il prévoit deux nouvelles ouvertures d’agences avant fin 2017.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L’agence de vente immobilière de la place Viarme est devenue un salon cosy, moderne, convivial et tendance, avec cuisine ouverte à disposition des clients et casques de réalité virtuelle pour visiter des biens sans bouger de l’agence. Cette métamorphose physique est le symbole d’un changement plus profond qui est en train de s’opérer au sein de Thierry Immobilier. Le cabinet immobilier nantais, qui compte 115 collaborateurs, est en train de revoir son plan stratégique. « Depuis six mois on écrit le projet d’entreprise, on retravaille le parcours client avec nos équipes. On met en place un management plus collaboratif et participatif. La baseline c’est : « vivons une nouvelle expérience personnalisée, ludique, unique et simplifiée" », explique Benoit Thierry, P-dg de Thierry Immobilier.

« Les perspectives sont bonnes »

Un nouveau plan stratégique réfléchi depuis deux ans, quand l’activité immobilière était un peu en recul. « On sort de deux années un peu plus molles, où l’on a été pénalisé par l’impact des lois Alur et Duflot qui étaient anxiogènes pour les investisseurs », rapporte Benoit Thierry. Mais aujourd’hui «les perspectives sont bonnes », assure l’un des trois associés du cabinet familial. En croissance de 5% cette année avec un chiffre d’affaires qui devrait atteindre les 8,5 millions d’euros, il s’attend à augmenter son volume d’activité de 7 à 8% l’an prochain.

Ouverture d'une agence à Rezé

En septembre, il ouvre une agence immobilière à Rezé « où cela va beaucoup bouger du côté de la ZAC des Isles », anticipe le P-dg. D’ici la fin de l’année, il prévoit aussi une opération de croissance externe sur la presqu’île guérandaise.

Rapprochement avec les start-ups

Parallèlement, le réseau d’agences immobilières investit 400.000 euros dans sa transformation digitale. Le cabinet, qui se voit comme un acteur de la smart city, fait appel aux start-ups. Déjà actionnaire minoritaire de la start-up nantaise Simply Move, le n°1 de la gestion immobilière à Nantes travaille depuis quelques mois avec la start-up Citylity pour mieux gérer la relation entre son service syndic et les habitants des copropriétés gérées par le cabinet (410 copropriétés à Nantes et 50 copropriétés à Saint-Nazaire). « Citylity développe une application où les habitants peuvent faire part d’incidents survenus dans les parties communes de leur immeuble. Les voisins peuvent suivre le traitement de l’incident via l'application. Citylity est aussi un réseau social. L’idée est de recréer du lien social entre les voisins », explique Benoit Thierry. La solution est développée dans tout son parc de copropriétés. Il sera déployé sur son parc locatif pour le traitement des incidents dans les parties privatives d’ici la fin de l’année.

Thierry Immobilier travaille aussi avec la start-up parisienne Deepki, sur la gestion de ses données. « À l’avenir, nous pourrions recruter des data scientists ou data managers », lance Benoit Thierry. Après avoir recruté il y a deux ans un chef de projet digital, il investit dans une base de données plus moderne et s’équipe d’un réseau social d’entreprise.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises